Le vaisseau d'or ou l'école littéraire de Montréal



COLLECTION COEUR DOUBLE

Le vaisseau d'or ou l'école littéraire de Montréal

No 30

PRÉAMBULE

Dans le cadre de l’atelier de création littéraire, nous avons choisi de suivre les traces d’Émile Nelligan et de ses collègues de l’École littéraire de Montréal grâce au circuit en autobus proposé par le collectif d’animation urbaine «L’Autre Montréal». Du square Saint-Louis en passant par le Château Ramesay et la petite banlieue de Sainte-Cunégonde, nous nous sommes sentis envahis par l’âme de ces écrivains.

De retour en classe, nous nous sommes plu à imaginer les lieux et les personnes qui les fréquentaient. La contrainte était simple: écrire un texte descriptif ou poétique qui ferait allusion à un des lieux de ce pèlerinage. À la lecture de ces textes, vous remarquerez que certains endroits plus que d’autres ont frappé l’imaginaire de nos écrivains en herbe. Le Square Saint-Louis, les maisons de la rue Laval habitées par Émile Nelligan et Albert Lozeau remportent la palme. Par ailleurs, d’autres lieux moins connus, L’Eldorado, aujourd’hui les Foufs, l’hôtel Windsor, qui a accueilli le célèbre pianiste polonais Ignace Paderewsky, Sainte- Cunégonde, le Sanctuaire du Très-Saint-Sacrement de l’avenue Mont-Royal, le Café Ayotte, lieu de fondation de l’École littéaire de Montréal, la rue La Gauchetière, qui abritait la maison où est né Nellligan, et l’asile Saint-Benoît-Labre, où le poète a d’abord été interné, ont aussi été des déclencheurs d’écriture pour plusieurs étudiants.
Bonne lecture.

Carole David
Écrivaine et professeure



TEXTE INTÉGRAL EN PDF




Retour aux publications Automne 2002