Le développement technologique entreaîne-t-il




COLLECTION L'OEIL OBLIQUE

Le développement technologique entraîne-t-il
le bonheur de l'humanité ?

No 2
Jonathan Livernois, Isabelle Ouimet et Anca Seculin

PRÉAMBULE

Philosopher, n’est-ce pas cette activité réflexive qui vise à insérer son propre regard dans la trame de l’Histoire qui se fait, afin d’en baliser les sens, d’en infléchir un tant soi peu les cours par une critique lucide et courageuse, guidé en cela par des valeurs librement consenties? Le développement technologique entraîne-t-il le bonheur de l’humanité? Question éthique qui nous interpelle dans ce siècle où Prométhée semble s’être déchaîné. La nature est-elle malléable à souhait? Et l’humain n’est-il qu’un matériau à modeler selon les impératifs de l’idéologie techniciste des sociétés néolibérales? Le passé de l’humanité, devoir de mémoire, n’est-il pas lui aussi nivelé, banalisé, vidé de ses substances symboliques par les nouvelles technologies de l’information pour lesquelles l’immé-diateté de l’événement tient lieu de certitude et de vérité historique? Que nous réservent ces nouvelles puissances que sont les technologies? Bonheur ou malheur pour l’humanité? Voyez comment, dans les textes qui suivent, selon le vœu de E. Kant, trois de nos étudiants, lauréats du Concours Philosopher édition 2001, ont «osé penser par eux-mêmes» à cette problématique du sens de la technologie au tournant du XXIe siècle en regard de sa finalité. Partout, toujours, là où il y a des humains, le sens de la Vie, de leur vie, apparaît comme une énigme à déchiffrer, à dévoiler. D’où le désir de transmettre, par le biais de cette publication, cet héritage qu’est la philosophie afin d’alimenter cette passion de philosopher.

Victor Sheitoyan
Professeur de philosophie



TEXTE INTÉGRAL EN PDF




Retour aux publications Hiver 2002