L'oeil oblique



COLLECTION L'OEIL OBLIQUE

Le dogme hédoniste

No 4, mai 2004
Julien Ducharme


L'illusion de bonheur de l'homme moderne
No 4, mai 2004
Anne Parent


PRÉAMBULE

L'esprit sérieux, apollinien pourrait-on dire, condamne le divertissement comme une fuite devant le sentiment tragique de la vie. Cette pensée austère, rigoriste nous enjoint de nous
en tenir à l'enssentiel parce que nous sommes mortels. D'autre part, l'esprit jouisseur, dionysiaque, nous invite au plaisir, ici et maintenant, et, puisqu'il nous faut mourir, à profiter de la vie. Mais le divertissement n'est-il qu'un opiacé dionysiaque ? Ne peut-il pas être aussi apollinien ? Comment concilier ces deux réalités de la vie en l'homme ? Et de quelle nature est le divertissement ? Difficiles questions auxquelles ont tenté de
répondre nos deux lauréats au Concours Philosopher 2002-2003. Bonne lecture et surtout bon divertissement !



TEXTE INTÉGRAL EN PDF




Retour aux publications Hiver 2004