COLLECTION COEUR DOUBLE
Espace commun
No 45, mai 2006

PRÉAMBULE

Les textes qui suivent ont été écrits en classe, par des élèves appartenant à des programmes divers et à la suite de notre lecture d’Espèces fragiles, poèmes de Paul-Marie Lapointe, publiés aux éditions de l’Hexagone en 2002. Comme l’écrit l’un de ces jeunes gens, Maxime Vinet-Béland, qui se représente en clepsydre, « chaque goutte de désarroi est une mélopée profonde s’écou-lant sur soi ». Tel est la sensibilité vive qui circule dans ces textes spontanés, où l’innocence de vivre se heurte à la conscience des maux qui affl igent le monde.Merci à Paul-Marie Lapointe de parler aux générations de l’avenir de ceux qui les ont précédées, sans omettre les enjeux ni les jeux.


TEXTE INTÉGRAL EN PDF



Retour aux publications Hiver 2006