COLLECTION COEUR DOUBLE

En wagon, le 7 octobre 70

No 7

PRÉAMBULE

Les prétextes pour provoquer l'écriture peuvent être très variés ; dans le cadre d'un atelier littéraire, la création contrainte par une phrase de départ, par exemple, peut stimuler l'imaginaire de l'écrivain et l'amener bien plus loin que ce qu'il aurait pu imaginer.

La phrase de départ pour les récits dont on trouvera les textes dans ce recueil était la suivante : « Lorsque j'ai vu Rimbaud pour la première fois, j'étais en wagon de chemin de fer; c'était le 7 octobre 1870.» La consigne permettait aussi de changer le narrateur, si on le souhaitait.

Le 7 octobre 1870, Rimbaud écrivit, en wagon, lors d'une fugue vers Bruxelles, un poème intitulé Rêvé pour l'hiver dont on trouvera le texte ci-après. Rimbaud y évoque une scène d'amour juvénile, idyllique, dans un cadre protégé, celui du wagon, et il y présente également un monde extérieur menaçant -- les Prussiens ont envahi le nord de la France et on peut les deviner derrière ces « loups noirs ».

Les étudiants ont produit des textes fascinants qui, la plupart, ont intégré au récit des éléments relevant du fantastique. On en trouvera deux, dans le présent recueil, qui manifestent, chacun à sa manière, une appropriation de l'univers de Rimbaud: l'un intègre au récit deux strophes du poème de Rimbaud tout en nous ramenant aux origines du paradis perdu par la faute originelle -- la poésie parviendra-t-elle à nous
« sauver » ? ; l'autre évoque des temps forts de l'oeuvre de Rimbaud par l'insertion de mots ou d'images puisées dans les textes et permet de saisir l'envahissement de
l' « inspiration » qui a guidé Rimbaud dans sa recherche du
« Je », à la fois conscient et inconscient. L'un et l'autre font large place à l'imaginaire fantastique que l'on retrouve dans la poésie de Rimbaud et ils présentent, tous deux, un monde trouble où la frontière entre l'imaginaire et le réel est en quelque sorte abolie. Le rêve, l'inconscient envahissent le récit et tourmentent les personnages.

Jean Bélanger



TEXTE INTÉGRAL EN PDF DISPONIBLE BIENTÔT



Retour aux publications Hiver 1997