Contact avec l'oralité



COLLECTION COEUR DOUBLE

Contact avec l'oralité

No 10
Marc Laberge


PRÉAMBULE

Raconter, un art dépouillé mais captivant
Écrire. Tel est l'un des principaux objectifs du profil création littéraire. Dans ce premier cours consacré aux langages des arts de la scène, nous nous sommes exercés à voir, à observer, à entendre, à sentir et à ressentir. Dans un mouvement de sympathie et de participation active, nous avons demandé aux artistes qui montent sur les planches, forts de leur corps, de leur voix, de leurs émotions et de leurs capacités d'expression, de nous communiquer leur passion et, pourquoi pas, de nous passer le flambeau.

Nous avons eu de belles surprises, pris le risque d'être déçus ou émus. Nous sommes allés les voir en spectacle, en nous souvenant toujours que nous en attendions un éveil personnel, un signe de piste. Nous avons ainsi fiché le spectacle dans notre vie, comme un fil électrique dans une prise murale. Et souvent, l'expérience a marché: le courant passe!

C'est ainsi que Marc Laberge, auteur et conteur, est venu nous enchanter au Collège du Vieux Montréal. Président du Festival interculturel du conte de Montréal, récipiendaire de plusieurs prix et distinctions, photographe et globe-trotter, il pratique le
« récit de vie », un genre de conte contemporain en prise sur le monde. Il nous a emmenés sur un glacier terrible, en compagnie d'un petit chien vraiment laid mais très malin; puis, enfant avec son père, il a assisté de très près à un singulier vol de canards...

Pour en savoir davantage, les élèves, dans le sillage de son récit et de ses livres, l'ont interviewé. Ce fut un beau moment de partage, car le langage, la fiction et leur place dans notre vie étaient au coeur du sujet.

On pourra lire ensuite des points de vue sur la création, des réactions au spectacle de Marc Laberge et plusieurs textes de création, écrits par les élèves et inspirés par son travail sur l'oralité. Le récit de vie, le conte, le monde des images en train de se faire, telles étaient les traces qui apparaissaient dans les consciences fraîches...

Guylaine Massoutre



TEXTE INTÉGRAL EN PDF




Retour aux publications Hiver 1998