Ouvert d'esprit
Recherche Lancer la recherche
Actualités

Récit de voyage - Six étudiants s'envolent pour la Barbade

Fermez les yeux. Allez, fermez vos yeux quoi! Voilà, c’est gentil. Maintenant, si je vous dis la Barbade, quelle image vous vient rapidement à l’esprit? Je le savais, vous avez vu une plage avec du sable blanc comme la majorité des gens. Pourtant, pour six étudiants en Techniques d’éducation spécialisée, ils ont plutôt vu des personnes présentant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme (TSA). Bon d’accord, ils ont sûrement vu une plage avec du sable blanc aussi, mais ils n’ont pas osé nous en parler!

La Derrick Smith School & Vocational Centre est l’école spécialisée qui offre les services et infrastructures les plus diversifiés de la Barbade aux adolescents et aux adultes qui ont une problématique, et ce, quelle qu’elle soit. Plus de 125 élèves s’y retrouvent et ils ont accès à des cours théoriques ainsi que des ateliers liés à l’agriculture, les arts, l’ébénisterie et la cuisine. Dans ces ateliers, les étudiants apprennent les diverses habiletés nécessaires pour éventuellement s’insérer dans le marché du travail et acquérir une autonomie financière et une vie plus épanouie. Plusieurs professionnels travaillent à cette école et nous avons remarqué leur patience, leur dévouement et, encore une fois, ce regard axé sur leurs capacités au lieu de leurs incapacités. Les étudiants ont pu constater qu’une équipe de travail soudée et cohérente, centrée sur les besoins de la clientèle a un a un impact important sur la qualité des interventions.

Et la Barbade dans tout ça? C’est chaud, c’est cher, mais les gens y sont très accueillants. Dès nos premiers pas à l’extérieur de l’avion, la chaleur écrasante s’est déposée sur nos épaules comme la facture d’un dentiste. Cette chaleur nous a tenu compagnie toute la semaine cette vilaine! Bon on ne va quand même pas nous plaindre, car nous avions la mer des Caraïbes pour nous rafraîchir. La vie est chère là-bas et on se demande encore comment les gens font pour acheter de quoi manger. Pour vous donner un exemple, un pot de confiture qu’on paie 6$ ici, coûte environ 20$. Admettons que la facture était salée à l’épicerie et le gérant lui, le coquin, nous regardait avec le sourire. Nous avons passé de bons moments en compagnie des Bajans. Nous avons même profité d’une soirée au marché de poissons pour découvrir les mets locaux et danser au son de la musique des Caraïbes. Le bonheur quoi!

C’était une première expérience pour un stage à l’international avec des étudiants en première année du programme et ce ne sera pas la dernière! Nous espérons pouvoir renouveler cette expérience, car c’est par des projets semblables qu’on insuffle un dynamisme dans un département. Tout le monde y gagne quelque chose…même des coups de soleil!

Étudiants et professeurs
Gabriel Morehouse-Anderson, Jason Cole, Sarah Cole, Élizabeth Hudon, Audrey Larocque, Jean-François Martin, Roxane Tourigny, Julien Beauregard, Carl-Anthony Ducharme-Abraham, Maude Pinard et Sonya Monette

Visionnez la vidéo du stage.

Retour à la liste des actualités