Ouvert d'esprit
Recherche Lancer la recherche
Actualités

Une étudiante du CVM, lauréate du volet spécialisé en assurance de dommages

À quarante ans, Marie-Ève Laforce souhaite réorienter sa carrière professionnelle. Grâce au site de la Coalition pour la promotion des professions en assurance de dommages, elle découvre qu’elle aurait le profil parfait pour intégrer l’industrie de l’assurance de dommages. Elle quitte alors l’industrie du détail, retourne sur les bancs d’école et décroche son attestation d’études collégiales (AEC) en assurance de dommages au cégep du Vieux Montréal.

Elle entre chez Promutuel Vallée du Saint-Laurent comme agent au particulier et en quelques mois – grâce à sa personnalité positive, son sens naturel de l’altruisme, sa maturité, sa polyvalence, sa minutie, son écoute, son esprit d’équipe et ses compétences –, elle joint l’équipe en assurance des entreprises dans le secteur agricole.

« Je cherchais un domaine dans lequel je pouvais être moi-même. J’aime conseiller, vulgariser et conscientiser. L’assurance c’est fait pour moi puisque ça m’est naturel de créer des liens de confiance avec les assurés, précise Marie-Ève Laforce. De plus, j’ai un amour incommensurable pour les animaux, une passion que je peux exercer dans mon quotidien alors que j’en côtoie beaucoup. »


Maya Raic, présidente-directrice générale, Marie-Ève Laforce et Jean-François Raymond, vice-président du conseil d’administration de la Chambre de l’assurance de dommages(ChAD)

Dès cette année, celle qui cherche continuellement à améliorer et à parfaire ses connaissances entend suivre les cours du PAA dans le but de devenir une véritable spécialiste de l’assurance de dommages. La lauréate n’écarte d’ailleurs pas la possibilité d’obtenir ensuite le FPAA. « Ce qui m’importe surtout, c’est de contribuer à faire une différence. »

Il y a quatre ans, quand elle a entamé cet important changement professionnel, elle ne s’imaginait pas recevoir une telle distinction : « Le prix Marcel-Tassé représente pour moi une porte d’entrée et une visibilité incroyable dans l’industrie. Inutile de préciser qu’il me donne aussi une solide confirmation que je suis à la bonne place. Ça fait du bien », conclut-elle.

Retour à la liste des actualités