Ouvert d'esprit
Recherche Lancer la recherche

« Accueil  >  Activités et services aux étudiants  >  Environnement  >  Semaines thématiques, événements

Activités et services aux étudiants

Semaines thématiques, événements

Une deuxième année de production des plants pour le projet de jardin-terrasse

Depuis le début du mois de mars, une dizaine d’étudiants de divers programmes d’études s’investissent dans un projet de production des semis intérieurs biologiques au cégep du Vieux Montréal. Ces semis servent à l’aménagement d’un jardin sur la terrasse du 5e étage.

Chaque été, une équipe d’étudiants bénévoles et engagés s’occupent avec soin des plantes et des installations du jardin. Trois séances de jardinage hebdomadaires et des activités ponctuelles seront organisées durant la période estivale.

Durant la session d’hiver, les participants du comité jardins-terrasses assistent à des ateliers de formation en lien avec l’agriculture urbaine : bases horticoles, compostage, plantes médicinales, construction de bacs à réserve d’eau, permaculture, etc.

Nous remercions Sara Béliveau, Camille Blais-Carrière, Micaela Correa, Eve Dandurand, Léonie K. Deschênes, Marianne Lefebvre-Campbell, Jérémie Le Guern-Lepage, Anais Luca, Thomas Savy et la Fondation du cégep du Vieux Montréal qui ont rendu possible ce projet.

Nous remercions particulièrement Caroline Roy et le service des ressources matérielles qui ont veillé au bon entretien des semis durant la période de grève.

La plantation des semis se fera à la fin du mois de mai 2015.

Conférence sur l'apiculture urbaine

Jeudi 26 février 2015, à 11 h 45, local A5.30
Entrée libre

L'apiculture urbaine t'intéresse?

Le profil Action sociale et médias et Dorothée Bezançon, technicienne en environnement au CVM, vous convient à une conférence sur l’apiculture urbaine présentée par Jean-Sébastien Delorme, membre du Collectif de recherche en aménagement paysager et agriculture urbaine durable de l’UQAM.

Cet atelier/conférence est l'occasion de te familiariser avec l'apis mellifera et les techniques apicoles urbaines. Jean-Sébastien Delorme présentera les avantages et les défis de pratiquer l'apiculture en ville, tout en dressant un portrait général de la situation apicole montréalaise.

Bienvenue à tous!

 

Journées entrepreneuriales

Du 10 au 12 mars 2015
Journées entrepreneurialesLocal A.4.82 a

  • 8 h 30 à 9 h 15 Mme Dorothée Bezançon « L’entrepreneuriat vert »
  • 9 h 20 à 10 h 05 M. Dario Lezzoni « C’est du travail, réveiller le monde! »
  • 10 h 10 à 10 h 55 M. Owen Rose « Atelier, bâtiment et ville écologique »

MON CÉGEP À VÉLO 
23 AU 25 SEPTEMBRE 2014

 À l’occasion de la semaine Mon Cégep à vélo, nous vous présentons cinq personnes, étudiants et enseignants, qui ont fait du vélo bien plus qu’un loisir, mais un mode de transport et un mode de vie! Ils transmettent, chacun à leur manière, leur vision de la bicyclette.

Portrait de Serge Nadeau

Nous vous présentons un premier portrait, celui de Serge Nadeau, enseignant en Techniques de design industriel au CVM.

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’intégrer le vélo à votre mode de vie?

J’ai commencé à faire du vélo il y a 29 ans, quand je suis arrivé à Montréal pour mes études universitaires. C’était mon moyen de transport.
Quelques années plus tard, le décès de mon père causé par des problèmes au cœur m’a aussi fait réaliser à quel point la santé c’est important. À partir de ce moment là, j’ai commencé à faire attention à moi, à faire plus de vélo.
J’utilise la bicyclette été comme hiver. C’est donc, aujourd’hui aussi, un véritable moyen de transport, autant pour aller travailler que pour aller chez des amis. J’ai trois vélos différents adaptés aux différentes saisons. Je fais également un peu de cyclotourisme.

Quels sont les avantages d’utiliser la bicyclette? 

Je dirais que c’est pour le plaisir avant tout! Même par une journée de pluie, j’apprécie mes balades à bicyclette. Le deuxième avantage est la santé. C’est une belle combinaison, se maintenir en forme tout en ayant du plaisir.

Selon vous, qu’est-ce qui serait à améliorer dans les villes ou les banlieues pour faciliter la vie aux cyclistes et, aussi, pour améliorer la « cohabitation » avec les automobilistes?

Des pistes mieux dégagées l’hiver et une meilleure qualité de la chaussée seraient très certainement appréciées des cyclistes.

Avez-vous un grand défi personnel associé au vélo?

J’aimerais que le Cégep participe au Grand défi Pierre Lavoie, au 1000 km. J’adorerais relever ce défi!

Portrait de Simon Gingras-Palardy 

Voici notre deuxième accro du vélo, Simon Gingras-Palardy, étudiant en Sciences de la nature, un grand sportif pratiquant entre autres le cross-country et le ski alpin.

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’intégrer le vélo à votre mode de vie?

En secondaire 3, j’ai commencé à faire du vélo pour aller à l’école. À Montréal, le vélo simplifie les déplacements et ça permet aussi de faire du sport, d’être à l’extérieur et de profiter de l’ambiance de la ville. J’utilise mon vélo l’été, l’automne et le printemps.

Quels sont les avantages d’utiliser la bicyclette? 

Le vélo est un moyen de transport rapide et économique. Mais c’est aussi pour le plaisir simplement. Je fais beaucoup de cyclotourisme. Cet été, j’ai fait Montréal - Québec à vélo en 5 jours. Je peux rouler jusqu’à 80 kilomètres!

Selon vous, qu’est-ce qui serait à améliorer dans les villes ou les banlieues pour faciliter la vie aux cyclistes et, aussi, pour améliorer la « cohabitation » avec les automobilistes?

Je trouve que nous sommes généralement gâtées à Montréal! Il y a toujours des irritants, des choses à améliorer, mais je pense qu’il y aura de beaux changements dans les prochaines années.

 

Portrait de Diane Turcotte

Pour la troisième entrevue, nous avons rencontré Diane Turcotte, directrice adjointe des études au cégep du Vieux Montréal.

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’intégrer le vélo à votre mode de vie?

Ça fait plus de 25 ans que je fais du vélo. Je me suis toujours déplacée le plus possible avec ce fabuleux moyen de transport. Étant résidente du Plateau, je trouve que ça facilite tellement les déplacements. De plus, non seulement le vélo me procure un grand sentiment de liberté, mais il me permet d’admirer le paysage et d’être à l’extérieur. Je fais également du vélo à mon chalet pour m’entraîner, environ 10 kilomètres.

Quels sont les avantages d’utiliser la bicyclette? 

Je dirais que le premier avantage est la rapidité et la facilité de se déplacer à vélo. Ensuite, ça permet de garder la forme et d’avoir une meilleure santé tout en pratiquant un sport que l’on aime.

Selon vous, qu’est-ce qui serait à améliorer dans les villes ou les banlieues pour faciliter la vie aux cyclistes et, aussi, pour améliorer la « cohabitation » avec les automobilistes?

Augmenter le nombre de pistes cyclables ainsi que le nombre de stationnements pour les vélos.  Puis, faire davantage de sensibilisation auprès des cyclistes par rapport à la sécurité et à la règlementation.

Portrait de Laurent Painchaud

Voici le quatrième portrait de cette semaine : Laurent Painchaud, mécanicien d’entretien d’équipements au CVM, un vrai mordu du vélo.

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’intégrer le vélo à votre mode de vie?

C’est pour l’amour du vélo simplement. J’ai fait ma première grande ride de vélo quand j’avais 18 ans. Je suis rendu à 55 ans et je suis toujours un vrai passionné de ce sport. Je l’utilise chaque saison.  Je fais beaucoup de cyclotourisme. Mes déplacements représentent environ 1 000 km l’hiver et 4 000 km l’été.

Selon vous, qu’est-ce qui serait à améliorer dans les villes ou les banlieues pour faciliter la vie aux cyclistes et, aussi, pour améliorer la « cohabitation » avec les automobilistes?

La cohabitation est effectivement difficile. Je pense que cela pourrait s’améliorer en passant par un meilleur respect du Code de la route, autant de la part des cyclistes que des automobilistes.

As-tu un défi personnel associé au vélo?

J’ai réalisé un grand défi cet été en battant mon propre record! J’ai fait Montréal – Plessisville, ma ville d’origine, en 195 km en passant par des petites routes de campagne. J’avais comme objectif de le faire en moins de 200 km.

Portrait de Thania Veilleux-Gomez

Faites la connaissance de Thania Veilleux-Gomez, étudiante en Sciences humaines.

Qu’est-ce qui t’a donné envie d’intégrer le vélo à ton mode de vie?

J’adore faire du sport et j’en ai besoin. Le vélo me calme, ça me défoule!  Faire du vélo en allant à l’école me permet d’avoir mon petit moment d’exercice quotidien. Je trouve aussi que c’est un mode de transport écologique. Mes parents n’ont jamais eu de voiture, alors toute mon enfance j’ai fait du vélo avec mon père, partout à Montréal. Je fais beaucoup de vélo camping l’été. Par contre, l’hiver je suis craintive à cause de la glace, de la neige, alors j’utilise les transports en commun.

Quels sont les avantages d’utiliser la bicyclette? 

Le principal avantage pour moi c’est le côté économique. Mon vélo ça fait 6 ans que je l’ai et je suis membre d’un organisme qui met à notre disposition un espace et tous les outils nécessaires pour réparer notre vélo nous-mêmes. Les coûts ne se comparent même pas à l’entretien d’une voiture.

Selon vous, qu’est-ce qui serait à améliorer dans les villes ou les banlieues pour faciliter la vie aux cyclistes et, aussi, pour améliorer la « cohabitation » avec les automobilistes?

J’ai beaucoup voyagé dans de grandes villes, entre autres en Europe, et c’est super difficile d’y circuler à vélo. Donc je trouve qu’on a de la chance à Montréal. Je pense cependant qu’on devrait sensibiliser les automobilistes, car il y a beaucoup de préjugées envers les cyclistes. Le respect des règlements vaut cependant pour l’ensemble des usagers.
Puis, il faudrait encourager davantage les gens à faire du covoiturage, car je trouve qu’il y a trop de voitures à Montréal. Ce serait bénéfique pour l’espace et pour l’environnement.

As-tu un défi personnel associé au vélo?

J’aimerais arriver à faire du vélo tous les jours, peu importe la température ou mon humeur. :)

*Mon cégep à vélo est une initiative des secteurs de l'environnement et de l'animation communautaire du CVM.

Programmation des activités 2014

 

Cliquez pour agrandir la programmation des activités

_____________________________________________________________________________

Mois de l'environnement - AVRIL 2014

Cours de cuisine « Découvertes végétariennes »
Mercredi 9 avril – 15 h 30 à 18 h 30, local A.9.61

L’Armoire du haut vous invite à découvrir des recettes de l'alimentation végétarienne et biologique.

Cette activité est un cours collectif de 3 h pour mieux apprendre comment cuisiner les aliments santé tels que le tofu, le quinoa et les légumineuses. Les plats cuisinés pourront être dégustés sur place ou emportés à la maison. Apportez des contenants. Activité organisée en collaboration avec l’infirmière, l’animation communautaire et le secteur environnement – Services aux étudiants.

Contribution : 5 $/personne
Réservation et paiement obligatoire avant l’activité.
Inscrivez-vous en ligne.

Conférence « Ces animaux qu’on mange » par Élise Desaulniers
Vendredi 11 avril - 18 h, cafétéria du personnel (A.4.79)

Avons-nous des devoirs envers tous les animaux que nous élevons pour qu’ils nous tiennent compagnie ou pour qu’on les mange ? Au Québec en 2014, qu’en est-il de la souffrance animale réelle et des différentes options pour la combattre? Apportez un plat cuisiné à partager : un potlock végétalien est organisé.

Le comité EnVIEUXronnement collecte des tasses pour le café L’Exode. Faites don d’une tasse et une boisson vous sera offerte!

Conférence : Pourquoi manger bio et équitable?

Geneviève Aude Puska - Équiterre
Jeudi 24 avril, à 11 h 40, au local A5.30

Les grands enjeux de notre système alimentaire et un survol de plusieurs initiatives qui permettent aux citoyens, aux établissements et aux entreprises de goûter la diversité de la production locale.

Découvrez le dynamisme de la relève agricole québécoise et les bénéfices de manger local et bio pour l’environnement, l’économie, la santé et la société en général.

Activité organisée par les étudiants du profil Action sociale et médias

Ciné-rencontre « Bidonvilles : architectures de la ville future »
Lundi 14 avril – 8 h 55, local A9.34

Projection et discussion en présence de son réalisateur Jean-Nicolas Orhon
Activité en collaboration avec les Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM)

Ateliers d’agriculture urbaine

Dans le cadre des rencontres du comité jardins-terrasses 

Mercredi 16 avril – 15 h 30 à 17 h, local A.8.64
Qu’est-ce que l’agriculture urbaine? Présentation du projet de jardins-terrasse et programmation de l’édition 2014.

Mercredi 23 avril – 15 h 30 à 17 h, local A.8.64
Atelier de construction de bacs à réserve d’eau

Mercredi 30 avril - 15 h 30 à 17 h, local A.8.66
Atelier sur la production et l’utilisation des plantes médicinales par Élisabeth Lamarre

Ciné-rencontre : Sans terre c’est la faim
Jeudi 24 avril -  11 h 45, local A9.34

Projection et discussion en présence de sa réalisatrice Amy Miller
Activité en collaboration avec les RIDM

Ciné-rencontre : Le Nord au coeur
Mercredi 30 avril - 18 h, local A7.05-A7.07

Projection en présence de son réalisateur Serge Giguère.
Portrait criant d'actualité du célèbre géographe québécois, père du concept de nordicité.
http://lenordaucoeur.rapideblanc.ca/presse/materiel-de-presse/#affiche

Activité en collaboration avec les RIDM.

Stands d’information
22, 23 et 24 avril, de 10 h 45 à 14 h, hall d’entrée principale

Thématiques des kiosques : accaparement des terres au Québec, gaspillage alimentaire, alimentation saine et responsable, construction de bacs à réserve d’eau, compostage de balcon, etc.
Activités organisées en collaboration avec le comité Mille et une alternatives, et le comité EnVIEUXronnement

Halte de réparation et ajustement de vélos
22 et 24 avril, de 11 h à 14 h, entrée principale extérieure

Réparation gratuite et sans rendez-vous.
En collaboration avec Ville en vert.

Conférence Villeray en transition de Blaise Rémillard
Jeudi 1er mai – 11 h 45, local A.5.30

Le mouvement international des Initiatives de transition nous propose des outils afin de prendre en charge les défis environnementaux, énergétiques et économiques à l'échelle de nos communautés. Son modèle souple, audacieux, rigoureux et résolument positif est expérimenté dans des centaines de communautés à travers 43 pays. 

Blaise Rémillard est cofondateur de Villeray en transition, 457e initiative au monde à être officiellement reconnue par le Transition Network et première du genre au Québec. En partageant les exemples de son expérience, il nous fait découvrir un modèle à la portée de tous.

Pour toute information, contactez Dorothée Bezançon, dbezancon@cvm.qc.ca.

Balade, observations et discussions
Samedi 3 mai – départ du CVM à 8 h

Si le social tire ses racines profondes dans le naturel, comment se fait-il que nos sociétés se soient développées en tant qu'antagonistes de l'équilibre naturel?

Notre écologisme de citadins ne suit-il pas inconsciemment cette scission? Conférences, statistiques, articles de journaux, PowerPoint, etc. Manque-t-on de contact avec cette nature que l'on souhaite protéger?

Malgré le fait d'en avoir une bien vague idée, le comité EnVIEUXronnement du CVM ne cherchera pas, par cette occasion, à répondre à ces questions, mais prendra plutôt le temps pour observer le phénomène et profiter de l'arrivée du printemps avec vous.

Au programme :

  • Introduction à l'urbanisme de Jane Jacobs
  • Visite de ruelles vertes
  • Observation ornithologique
  • Pique-nique, sieste, tout ce que vous voudrez!

Apprécions le boom printanier!

Rendez-vous devant le cégep à 8 h. Nous nous dirigerons vers le Mont-Royal par quelques détours pertinents et nous nous lancerons dans l'ornithologie rendu là-bas!

_____________________________________________________________________________

Mon cégep à vélo

Du 16 au 20 septembre 2013

Mon Cégep à vélo, c'est une semaine d’activités gratuites pour les habitués du vélo et pour les non-initiés qui ont envie de découvrir les bienfaits de cette activité. Une foule d'activités auront lieu entre les murs du cégep du Vieux Montréal et sur l’ensemble de l’île de Montréal.

À l’occasion de cette semaine, le CVM vous propose les activités suivantes :

  • Photomaton pour le concours photo Mon Cégep à vélo;
  • Cycloton;
  • Atelier d’ajustement et de réparation de vélo ;
  • Visite de Fruixi;
  • Jeu-questionnaire sur la sécurité à vélo;
  • 4 à 6 de clôture.

Concours photo
Courez la chance de gagner plusieurs prix d’une valeur totale de 4500 $ en participant au concours de photographie Mon Cégep à vélo. Du 16 au 20 septembre 2013, prenez-vous en photo avec votre vélo et téléchargez celle-ci sur la page Facebook de Mon Cégep à vélo en prenant soin d'indiquer votre nom, le nom de votre collège et une phrase d’accompagnement.

Consultez la programmation complète des activités.

Dorothée Bezançon
Technicienne en environnement, services aux étudiants et à la communauté.
Téléphone : 514 982-3437, poste 2406
Local A3.28a

_____________________________________________________________________________

Semaine de la citoyenneté 2010

Lors de la 6e édition de la Semaine de la citoyenneté intitulée « Métropolis ou Cité radieuse », la journée du vendredi 16 avril 2010 a été consacrée aux questions relatives à l’écologie urbaine.

  • 8 h 30 à 10 h, au local A4.82
    Au-delà du pic pétrolier
    Conférence de Michel Durand, auteur du Guide de la maison verte
    Le mouvement Transition, né en Grande-Bretagne en 2006, vise à établir un modèle de mobilisation afin de stimuler la résilience de nos communautés, soit notre capacité collective à encaisser des chocs, comme celui du pic pétrolier, et ce, sans cesser de fonctionner. Comment ? En se défaisant de la dépendance au pétrole et en ramenant au niveau local les moyens de satisfaire nos besoins essentiels.
    Animation : Frédéric Benz
     
  • 10 h 15 à 11 h 45, au local A4.82
    Le CCA, vous connaissez ?
    Conférence de Peter Sealy, assistant de recherche au CCA
    Le Centre canadien d’architecture (CCA) est un lieu de recherche et un musée créé par Phyllis Lambert en 1979 avec la conviction que l’architecture est d’intérêt public. On y a présenté, en 2009, une exposition intitulée « Actions : comment s’approprier la ville ? » Peter Sealy, qui fut de l’équipe des commissaires, vient nous présenter plusieurs éléments de cette exposition et nous dire en quoi elle répondait à la mission du CCA.
    Animation : Éric Blanchard
     
  • 12 h à 13 h 30, au local A4.82
    Cultiver son jardin
    Table ronde avec Ismaël Hautecoeur, architecte paysagiste, Chloé Germain-Thérien, artiste visuelle, Clarisse Bonnefon et Stéfanie Dimitrovas, de la Guilde de Permaculture de Montréal

    Le projet Des jardins sur les toits et la Guilde de permaculture explorent de nouvelles façons d’interagir avec le cadre bâti, l’environnement urbain et le cycle alimentaire afin de rendre la ville plus verte et les communautés plus en santé. L’agriculture urbaine constitue une façon originale et créative de récupérer les toits, les terrasses et les balcons pour contribuer positivement à l’écologie urbaine.
    Animation : Dorothée Bezançon
     
  • CVM de prime abord13 h 45 à 15 h 15, local A4.82
    Le CVM de prime abord
    Présentation des projets issus des trois ateliers de design urbain selon le mode PechaKucha

    La formule PechaKucha, qui signifie en japonais « le bruit de la conversation », propose un format original de présentation : chaque équipe de chaque atelier présente 12 diapositives qu’elle commente pendant 20 secondes. Ainsi, chacun des ateliers – « Côté rue », « Côté cour » et « Côté balcons » – aura 10 minutes pour exposer ses projets sur l’aménagement des espaces extérieurs du cégep, devant l’assistance, mais aussi devant un panel qui réagira à chaud aux propositions.
     
  • Ateliers de design urbain
    Organisé avec le Centre d’écologie urbaine de Montréal, le projet Le CVM de prime abord propose trois ateliers sur l’aménagement des espaces extérieurs du cégep : « Côté rue », « Côté cour » et « Côté balcons ». Ces ateliers ont accueilli jusqu’à 20 participants (deux équipes de 8 à 10 personnes) et s’adressaient à toute la communauté collégiale. Chaque atelier a commencé par une brève présentation des espaces sur lesquels les participants doivent travailler, ainsi que des contraintes et objectifs d’aménagement. Un cahier d’accompagnement avec photos et plans a été remis à chacun. L’atelier a débouché sur des propositions d’aménagement des espaces extérieurs du collège.
Conférence de Hubert Reeves

L’avenir de la vie sur laTerre
Mercredi 22 avril 2009, à 15 h 30

Hubert ReevesQuel mauvais sort semble avoir été jeté sur l’espèce humaine ? Pour quelles raisons son impact sur la nature est-il si profondément dévastateur et si difficile à transformer en action positive ? Mais « là où il y a danger, croît aussi ce qui sauve », écrivait le poète allemand Hölderlin. L’espoir naît aujourd’hui d’une conscience rapidement croissante de la gravité de la situation et des efforts vigoureux pour panser les blessures de la planète. Peut-être nous épargneront-ils de figurer un jour sur la liste des espèces disparues ?

Conférence organisée par le Comité d'action et de concertation en environnement (CACE) et le profil Leadership de Sciences humaines, en collaboration avec le CANIF.

 

Semaine de l'environnementSemaine de l'environnement 2009

Du 9 au 13 mars 2009

Empreinte écologique, écoféminisme, agriculture, commerce équitable, droit en environnement, écotourisme, substances toxiques, contamination de l’eau, empreinte écologique

Le Comité d’action et de concertation en environnement (CACE) en collaboration avec le comité étudiant EnVIEUXronnement de l’AGECVM organise une semaine thématique portant sur la protection de l’environnement.

Parce qu’il n’est jamais trop tard pour s’informer, se sensibiliser et changer les choses, viens participer à la semaine de l’environnement.

Bonne semaine !

Information :  Dorothée Bezançon
Conseillère en environnement, poste 2406, local A3.28a



Activités

Toute la semaine Lundi 9 mars Mardi 10 mars
Mercredi 11 mars Jeudi 12 mars Vendredi 13 mars

Lundi 9 mars

Conférence

Votre empreinte change le monde

De 11 h 40 à 13 h, local A8.04
Par Marie-Andrée Leblanc, agente de mobilisation au collégial
Club 2/3 division jeunesse d’Oxfam-Québec

Les changements climatiques sont en cours et affectent d’abord et plus durement les populations vulnérables du Sud. Il existe un lien indéniable entre nos taux de production et de consommation au Nord et les changements climatiques et leur impact sur les populations du Sud. C’est pourquoi le Club 2/3, la division jeunesse d’Oxfam-Québec, se joint à une mobilisation internationale et lance la campagne « Votre empreinte change le monde ! »

Oxfam-Québec est une organisation qui s’emploie à renforcer ses partenaires et alliés des pays en développement dans la conception et la mise en œuvre de solutions durables pour réduire la pauvreté et l’injustice. Elle mobilise la population du Québec afin de permettre l’expression de sa solidarité.

Stands

Les femmes et l’environnement

De 11 h à 14 h, mur de brique, entrée du 3e étage
Comité EnVIEUXronnement

Vente de DivaCup, portrait des femmes engagées dans le mouvement écologiste.

Atelier écoféminisme

De 16 h 15 à 17 h 30, local A3.14
Par Maude Prud’homme et Elsa Beaulieu.

Réflexion sur ce qu’est l’écoféminisme et pourquoi une telle vision est nécessaire dans notre société.

Retour au tableau des activités

Mardi 10 marsSemaine de l'environnement 2009

Cinéma et rencontre

Terres à la dérive

De 10 h 45 à 12 h, Cafétéria annexe A4.82
Un documentaire écrit, tourné, raconté et réalisé par Pascal Gélinas. La projection sera suivie d'une rencontre avec le réalisateur.

Nous sommes entrés dans une crise alimentaire sans précédent. L’autonomie est au cœur du problème. Qu’en est-il au Québec ? Ce film jette un éclairage crucial sur l’avenir de notre agriculture. Un appel au changement avant que nos terres ne partent à la dérive.

Concert

La Loi des Cactus

De 11 h 30 à 12 h 15, café étudiant L’Exode

Sur scène, deux guitaristes, un bassiste, un batteur et un trompettiste. Nul ne peut résister à leur musique contagieuse et à leurs rythmes reggae-ska. Des refrains accrocheurs, d’heureuses mélodies de trompette, une énergie inépuisable… Une formation qui a du piquant, une machine à festoyer !

Stand

Agriculture et commerce équitable

De 11 h à 14 h, mur de brique, entrée du 3e étage
Comité EnVIEUXronnement

Des alternatives pour consommer des produits locaux, biologiques et équitables. Venez consulter le calendrier des fruits et des légumes de saison, les recettes végétariennes, etc.

Retour au tableau des activités

Mercredi  11 mars

Conférences

Les deux visages du tourisme au Mexique : tourisme de masse et tourisme équitable

De 8 h à 9 h 30, local A9.34

Louise Constantin est conseillère en tourisme équitable. Par le biais de son entreprise, Mercure, elle travaille à promouvoir des circuits touristiques équitables et solidaires auprès des voyageurs séjournant au Mexique.

Le Mexique et surtout la région de Cancún font partie des destinations privilégiées des touristes québécois et canadiens. Tourisme de masse ou tourisme équitable, quelles sont les répercussions sociales et environnementales ?

La catastrophe écologique et sociale des lagunes de Mercier

De 15 h 30 à 17 h, local A8.82
Par Maude Laberge

Titulaire d’une maîtrise à l’Institut des sciences de l’environnement (ISE) de l’UQÀM, le mémoire de Maude Laberge portait sur les mobilisations collectives qui ont eu lieu au cours des 40 ans d’histoire de la catastrophe écologique des lagunes de Mercier. Maude Laberge est actuellement responsable de l’éducation relative à l’environnement chez Héritage St-Bernard.

Présentation des enjeux sociaux et environnementaux de l’une des pires catastrophes écologiques de l’histoire du Canada. Initialement, le gouvernement du Québec a autorisé le déversement de 40 000 tonnes d’huiles usées directement dans les lagunes, à Ville Mercier, contaminant ainsi le sol, mais aussi l’une des plus importantes nappes phréatiques de la province. De plus, on a installé sur le site un incinérateur de produits dangereux et, depuis 35 ans, des multinationales y ont fait des profits en dispersant dans l’atmosphère des produits dangereux provenant notamment des États-Unis. Si les citoyens et les écologistes n’avaient pas été là tout au long de la saga, on aurait enterré le dossier comme les contaminants enfouis sur le site !

Stands

Lagunes de Mercier

De 11 h à 14 h, mur de brique, entrée du 3e étage
Comité EnVIEUXronnement

À la fin des années 60 survenait l'un des plus grands cas de pollution des nappes phréatiques par déversement de substances toxiques au Québec.

Écotourisme

De 11 h à 14 h, mur de brique, entrée du 3e étage
Comité EnVIEUXronnement

Voyagez différemment : présentation de solutions de rechange aux « voyages tout inclus ».

Retour au tableau des activités

Jeudi 12 mars Semaine de l'environnement 2009

Conférences

Le droit de l’environnement au Québec : un examen critique de la loi et des autres outils que tout citoyen devrait connaître

De 11 h 40 à 13 h, local A8.82
Par Michel Yergeau

Associé du cabinet d’avocats Lavery,  Michel Yergeau aide entreprises et organismes à respecter leurs obligations en matière d’environnement. Il est également reconnu pour avoir contribué au développement du droit de l’environnement et des pratiques de consultation publique au Québec, et ce, en jouant un rôle déterminant dans la mise en place du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) et de ses règles de pratique.

Commerce équitable

De 11 h 40 à 13 h, Cafétéria annexe A4.82
Par Dario Iezzoni

Ancien directeur général d’Equita - Commerce équitable Oxfam-Québec, Dario Iezzoni est depuis peu directeur au développement des affaires Santropol/Copardès. Sa passion demeure toujours la même : il tient à changer les façons de faire des affaires pour les rendre équitables, écologiques et solidaires au quotidien. Et ça marche !

« Le commerce équitable, c’est le juste prix, un commerce direct, une entente à long terme, le préfinancement des achats, un échange entre le Nord et le Sud. C’est tout ça. »

Si vous vous intéressez au commerce équitable ou souhaitez en apprendre davantage sur ce sujet, ne manquez pas la conférence !

ECO ou EGO touristes

L'écotourisme peut-il protéger cette nature « qu’on aime à mort » ?

De 14 h 25 à 16 h, local A9.34

Alain A. Grenier, professeur de tourisme de nature à l’UQAM, est titulaire d’un doctorat en sociologie (du tourisme de nature) de l’Université de Laponie, en Finlande. Ses études portent sur l’expérience du tourisme de nature en régions polaires (Arctique et Antarctique).

Le tourisme en milieu naturel connaît depuis une vingtaine d’année une croissance phénoménale dans tous les écosystèmes terrestres de la planète. Produit de voyage qui offre une rencontre privilégiée entre les visiteurs et un environnement naturel, l’écotourisme se veut la réponse écologiquement acceptable et constitue une solution de rechange au tourisme de masse, dont les impacts négatifs sont largement décriés. Mais la popularité de ces séjours pourrait-elle compromettre l’équilibre des écosystèmes visités ?

Stand

Agriculture et commerce équitable

De 11 h à 14 h, mur de brique, entrée du 3e étage
Comité EnVIEUXronnement

Des solutions de rechange pour consommer des produits locaux, biologiques et équitables. Venez consulter le calendrier des fruits et des légumes de saison, les recettes végétariennes, etc.

Retour au tableau des activités

Vendredi 13 mars

Conférence

Substances toxiques : le cas de l’industrie textile

De 13 h 30 à 14 h 20, local A7.05

Geneviève Dubreuil est ingénieure en environnement chez Environnement Canada. Elle travaille dans les domaines de la prévention de la pollution dans les installations fédérales, de la gestion du risque des substances chimiques toxiques et dans l’expertise scientifique pour l’estimation des rejets atmosphériques provenant des industries.

L’Avis de planification de la prévention de la pollution visant les usines textiles au Canada est en vigueur depuis décembre 2004. Géré par Environnement Canada, cet avis vise à réduire la pollution provenant des rejets liquides de l’industrie textile. Les résultats obtenus jusqu’à maintenant prouvent que, dans certains cas, une approche de prévention de la pollution peut être aussi efficace et moins contraignante qu’un règlement.

Cinéma

Le Porteur d’eau

De 11 h 30 à 12 h 30, Café étudiant L’Exode
Documentaire de Pascal Gélinas, 2006, 52 minutes

Pendant que l’Islam et l’Occident s’affrontent, pendant que les bombes et les attentats lézardent la paix, ce film retrace l’effort des hommes et des femmes de l'île de Florès, en Indonésie, qui réinventent leur quotidien après trente-deux ans de dictature. Parmi eux, on découvre Gilles Raymond, un Québécois au parcours inusité, à la recherche d’une éthique où l’action coïncide avec la parole. À travers la quête de l’eau potable, catholiques et musulmans travaillent ensemble à l’instauration d’une démocratie directe et d’une autonomie durable. Voilà un road movie où la solidarité côtoie le défaitisme et où la générosité l’emporte sur la corruption. Un retour aux sources. « L’eau, c’est plus que de l’eau, nous dit Gilles Raymond. C’est une veine qui mène jusqu’au cœur des humains. »

Retour au tableau des activités

Toute la semaine

Exposition du projet Humanidad

Les enfants travailleurs du Nicaragua

Agora du 2 au 13 mars 2009
Par Miki Gingras et Patrick Dionne

Photographies réalisées à l’aide d'appareils fabriqués à partir d’objets recyclés.

Vitrine d’exposition de la bibliothèque (7e étage)

Devenez des acteurs de changement pour l’environnement

Idée originale : Comité environnement du profil Action sociales et médias
Conception et montage : Dominique Coughlin et Marie-Pier Gauthier, étudiantes en Design de présentation

Une exposition qui  incite à réfléchir sur les impacts environnementaux liés aux choix que nous faisons et aux croyances que la société de consommation véhicule constamment, au point de nous influencer, et souvent à notre insu.

Ruche d’objets immangeables

Activité extérieure sur l'espace gazonné à l'angle des rues Sanguinet et Ontario

Par Caroline Migneault, AGECVM

Durant la semaine, apportez au Cégep un objet dont vous ne vous servez plus, trouvez un repreneur, un échangeur, un receveur enthousiaste...ou bien intégrez-le à la ruche des abeilles artistes !

La semaine de l'environnement est une présentation de :

Semaine de l'environnement 2009