Ouvert d'esprit
Recherche Lancer la recherche

« Accueil  >  Le cégep  >  Publications  >  Publications d'étudiants  >  Hiver 2006

Le cégep

Hiver 2006

 

Collection VESTIBULLES

Collectif des participants à l'atelier de bande dessinée de Jimmy Beaulieu qui présentent ici les planches qu'ils ont réalisées au cours de la session.

Vestibulles
No 34, mai 2006

Préambule

Il y a un peu plus de cinq ans, la pratique de la bande dessinée était quelque chose d’assez marginale, au Québec. Les choses ont changé. C’est même devenu très «tendance» d’être auteur de bandes dessinées en 2006. Pourquoi ?

Texte intégral en PDF (13,5 M)

 

Vestibulles, no 34

 

Collection PRISE 1

Cette collection permet à de jeunes auteurs du cégep du Vieux Montréal de publier en solo une première oeuvre.

Un ciel découpé
Dominic Thibault
No 69, mai 2006

Préambule

Merci aux fleurs et aux couteaux pour l’inspiration.
Merci à Bianca pour le cut-up et son aide.
Merci à Patricia et Anne-Marie pour avoir rendu plus douce l’encre de mes mots.
Merci à Myriam et aux murs pour m’avoir supporté tout au long de ce projet.

Texte intégral en PDF

 

Collection PRISE 1, no 69

 

Collection PRISE 1

Escale havanaise
Coralie Laurendeau
No 70, mai 2006

Préambule

À Anne-Marie Cousineau, une femme de lumière. Merci de m’avoir poussée à écrire, tout au long de mon parcours.
Et, côtés délais, merci de m’avoir poussée tout court! Merci aussi de m’avoir tant respectée.

Aux femmes cubaines, parce qu’elles dansent en faisant la lessive.
Au peuple cubain, parce qu’il sait rire quand la vie est dure.

Texte intégral en PDF

 

Collection PRISE 1, no 70

Collection Tric Trac

Le magazine littéraire est dirigé par un comité mixte d'étudiants de création et de professeurs de français.

Légèreté
No 10, avril 2006

Préambule

IL ADVIENT QUE LE POIDS D’UN ROUGE À LÈVRES SOIT EN MESURE DE DÉCIDER DU SORT DE FILLE QUI S’EST DOUCEMENT PROCLAMÉE CONTRE LE NOMBRIL QUI SE CACHE ON VOIT SUR TOUTES LES JOUES DE OUATE LA DISPARITION DE SOI LA SPONTANÉITÉ DU VENT DE CETTE GRAVITÉ EN CASSE-TÊTE D’IDÉES GERMÉES OÙ LES RÊVES DIAPHANES ENVELOPPENT LA VAINE AGITATION DE L’AIR DANS UN BRUIT DE XYLOPHONE LORSQUE MICHAEL DELISLE CÉLÈBRE TOUTES CES PAILLETTES D’ÉTHER AVEC DU CHAMPAGNE

Texte intégral en PDF

Tric Trac, no 10
Collection Tric Trac

La fuite

No 11, mai 2006

Préambule

GRUGE-MOI AVANT DE TE GLISSER ENTRE LES BARREAUX D’ÉCUME SÉCHÉE AVANT D’OUBLIER PLONGÉ DANS LES VAPEURS D’HERBE OU DE POLYSTYRÈNE OU D’AUTRES BACTÉRIES QUI COURENT VERS LE SQUARE BERRI LORSQUE LA TERRE EST ICI MAIS QUE LA VOIX DE CLARA S’ÉCLIPSE POUR ÉLISE TURCOTTE MALGRÉ LA CHRYSALIDE DE SA CAGE THORACIQUE À LA MÉCANIQUE BLASÉE AUX BAS COLLANTS PLEINS DE TROUS SUR LA PILE DE LIVRES USAGÉS JUSQU’À L’OS SOUS LA MEMBRANE FLASQUE ET TRANSLUCIDE

Texte intégral en PDF

Tric Trac, no 11

COLLECTION COEUR DOUBLE

Les recueils de cette collection proposent une sélection de textes en prose écrits dans le cadre des cours de littérature.

Quartiers d'orange
No 44, mai 2006

Préambule

Dans le cadre du volet amateur du concours Le Quartier latin, les étudiantes et les étudiants de mon cours de Littérature et cultures contemporaines sont partis, en équipes de deux et appareil photo en mains, à la découverte des alentours du cégep du Vieux Montréal. Cette expérience artistique leur a valu d’être exposés à l’Agora du 3 au 12 mai. Au cours de leur périple, ils ont pris des photos, bien sûr, mais aussi des notes : ils se sont faits témoins des petits événements de la vie quotidienne. Par la suite, chacun a rédigé un bref récit construit autour de personnages réels ou fictifs. Ce sont ces petites rumeurs du quartier qui font l’objet de ce Cœur double. Certains ont proposé leur texte pour le volet littéraire du concours, Écrire le Quartier latin. L’idée ne fut pas mauvaise puisque Janilie Fleury et Simon Leroux ont gagné respectivement les deuxième et troisième prix.Une exposition, une publication : ils ont raison d’être fiers d’eux.


Texte intégral en PDF

COEUR DOUBLE, no 44

COLLECTION COEUR DOUBLE

Espace commun
No 45, mai 2006

Préambule

Les textes qui suivent ont été écrits en classe, par des élèves appartenant à des programmes divers et à la suite de notre lecture d’Espèces fragiles, poèmes de Paul-Marie Lapointe, publiés aux éditions de l’Hexagone en 2002. Comme l’écrit l’un de ces jeunes gens, Maxime Vinet-Béland, qui se représente en clepsydre, « chaque goutte de désarroi est une mélopée profonde s’écou-lant sur soi ». Tel est la sensibilité vive qui circule dans ces textes spontanés, où l’innocence de vivre se heurte à la conscience des maux qui affl igent le monde.Merci à Paul-Marie Lapointe de parler aux générations de l’avenir de ceux qui les ont précédées, sans omettre les enjeux ni les jeux.


Texte intégral en PDF

COEUR DOUBLE, no 45

COLLECTION COEUR DOUBLE

Dans ma chute à l'amour
No 46, mai 2006


Préambule

Je ne sais plus quand cette idée s’est installée dans ma tête. Depuis, j’arrive plus à la déloger cette idée qui me répète que la littérature, tous ces mots, tout le papier (vous voyez ce que je veux dire), c’est juste pour essayer d’y comprendre quelque chose à cette vie qui nous est tombée dessus. Ça doit aussi tenir à cet étonnement grandissant de vivre ! C’est inouï, qui aurait cru ça, nous vivons, avec toutes ces possibilités de vies en nous, tous ces destins parmi lesquels choisir ! Mais entre vous et moi, qu’est-ce qu’on y comprend ? Prenons rien qu’un coup de foudre entre deux humains. Ce serait dû à l’attirance de deux inconscients ? À l’empreinte d’un visage de notre enfance qu’on retrouverait chez l’autre ? À notre nez et aux odeurs de l’autre ? Ou, plus savant encore, aux phéromones, ces parfums chimiques et inodores de nos glandes, qui décideraient de nos tempêtes dans la poitrine ? Et dans cette vie comme un palais des glaces, comme un brouillard, comme une ivresse prolongée (vous voyez ce que je veux dire), il faudra prendre tout ce qui nous aidera, des mots, une main.

Texte intégral en PDF

COEUR DOUBLE, no 46

COLLECTION COEUR DOUBLE


L'ascenseur, le temps d'une rencontre
No 47, mai 2006

Préambule

L’écriture pour le jeu, l’écriture pour la forme...S’inspirant des Exercices de style de Raymond Queneau où une histoire est racontée de près de cent façons différentes, des élèves du cours de mise à niveau en français écrit présentent ici 18 textes comme autant de variations sur une même rencontre. Drôles, poétiques, originaux, les textes répondent tantôt à une contrainte donnée par le professeur, tantôt à un thème qu’ils se sont eux-mêmes imposé. Merci aux jeunes auteurs qui ont accepté de participer à ce recueil. Ils ont osé un rapport avec l’écriture différent de celui habituellement vécu dans un cours de français écrit, et cette rencontre a été des plus stimulantes pour moi.


Texte intégral en PDF

COEUR DOUBLE, no 47