Nabuchodonosor et l'âge d'or de Babylone

Robin Gazaille  (Histoire et Civilisation)

L’Antiquité en Mésopotamie a été marquée par de constants remous politiques prévalant à cette époque. Alors que l’Égypte des pharaons était en déclin, une civilisation a émergé de l’abîme pour imposer sa loi au Proche Orient : l’Empire néo-babylonien. Fondé par Nabopolassar, elle a connu son âge d’or sous le règne de Nabuchodonosor II, roi de Babylone. Nous allons, au cours de cette biographie, aborder trois aspects de la vie de ce dernier, soit : le contexte historique du Moyen Orient antique, la vie de Nabuchodonosor et finalement l’héritage qu’il a laissé à ses successeurs et à la civilisation occidentale en général.

Le Moyen Orient de l’Antiquité est une région du monde où les guerres étaient fréquentes; les empires se succédaient continuellement. Malgré cette grande instabilité politique, Babylone a toujours été une des plus grandes villes de Mésopotamie. Datant de la préhistoire, cette ville dont le nom signifie “la porte des dieux ” a su prospérer grâce à son emplacement favorisant le commerce entre le Golfe persique et la Méditerranée. Elle était sous la tutelle d’Ur durant le XXe siècle avant notre ère et est devenue indépendante en ~1894 sous le règne amorite de Sumu-Abum. La cité-État est par la suite devenue la Babylonie lorsque les Cassites  ont annexé tout le sud de la Mésopotamie. L’Empire Babylonien ainsi créé a connu son apogée sous le règne du souverain Hammurabi et s’est effondré en même temps que la dynastie des Cassites jusqu’au moment où les Chaldéens sous la gouverne de Nabopolassar, chassèrent les Assyriens et instaurèrent l’Empire néo-babylonien. Ce nouvel empire connut son âge d’or grâce au roi Nabuchodonosor II, par ses conquêtes et par la reconstruction de la ville entreprise par son père. Une politique extérieure expansionniste et une alliance avec les Mèdes grâce au mariage entre Nabuchodonosor et Amyitis, fille du roi des Mèdes, ont imposé la Babylonie comme première puissance militaire au Moyen Orient.

Nabuchodonosor II - ou Nabu-Kudurri-Usur de son nom babylonien - a été un des plus grands souverains de son époque. Probablement né à Babylone et fils aîné du roi Nabopolassar, il a rapidement su prendre exemple sur son père et devenir un grand stratège militaire. Déjà en ~605, avant le début de son règne, il vainquit le pharaon Néchao II à Karkémish, permettant ainsi à son père de se libérer des Assyriens. L’entrée du royaume de Judas à l’intérieur de la coalition égyptienne sous l’autorité de Néchao II causa sa perte. Nabuchodonosor mobilisa son armée en Judée, prit Jérusalem en ~597, déporta l’élite de la population, détrôna Joachin et le remplaça par Sédécias. Toutes ces mesures prises par le souverain s’avérèrent inadéquates.  Il dut prendre les grands moyens et en ~587, il mit la ville à sac, rasa le temple et déporta une grande partie de sa population, suite à des révoltes importantes en Babylonie (~594) et en Judée (~588-87). En ~586, il entreprit la conquête de Tyr, ville phénicienne, qu’il réussit à capturer et à incendier après 13 ans de siège. Peu après le couronnement du nouveau pharaon Amasis, Nabuchodonosor déclencha une offensive majeure contre l’Égypte en ~568.

On dit de Nabuchodonosor que ses grands travaux de reconstruction faisaient sa fierté plus que ses conquêtes militaires. Il entreprit de restaurer la totalité des temples de la cité en plus des voies processionnelles majestueuses. Suivant la volonté de son père, il fortifia Babylone en y construisant une enceinte constituée d’un double mur. Il restaura aussi la Grande Ziggourat grâce au travail du peuple juif captif depuis son soulèvement en ~588-87 (captivité de Babylone, ~587 à ~538). Ce temple est probablement la célèbre Tour de Babel. L’autre construction majeure fut celle que l’on appelle les Jardins Suspendus de Babylone, une des Sept Merveilles du monde ancien. Nabuchodonosor les aurait fait construire à l’intention de sa femme Amyitis, une princesse mède.

Nabuchodonosor a imposé Babylone comme grande puissance en profitant du déclin de Thèbes et de la Judée. Avec l’aide de son père, Nabopolassar, il annexa tout le sud-ouest de la Mésopotamie et reconstruit Babylone. Après la conquête de Babylone par Cyrus de Perse, la ville conserva son prestige en servant de capitale aux côtés de Persépolis et de Suse ainsi que de lieu de résidence pour les princes perses. Alexandre le Grand, après avoir conquis la ville, voulut redorer la réputation de celle-ci qui avait grandement souffert durant le règne de Xerxès 1er. Aujourd’hui, il ne reste de Babylone que des vestiges d’un grand empire…

Bref, Nabuchodonosor fut une figure marquante de l’Antiquité au Moyen Orient. Grand stratège militaire et homme d’État, sa vie a été marquée d’événements socio-politiques majeurs et il a su adapter ses politiques conséquemment. Il a fait usage d’opportunisme. Ce qui lui a permis d’agrandir son royaume de plus en plus. Il a également fait preuve d’indulgence envers les peuples qu’il a conquis, pratique peu courante en Mésopotamie à cette époque. Sa place parmi les grands de ce monde est ainsi acquise.

Le passé composé, vol1, no1 (avril 2000)

© CVM, 2004