Ouvert d'esprit
Recherche Lancer la recherche

« Accueil  >  Formation régulière  >  International  >  Stages et voyages à l'international

Formation régulière

Stages et voyages à l'international

Double DEC Sciences de la nature et Sciences humaines, profil Optimonde ■ Soins infirmiers ■ Techniques d'éducation spécialisée ■ Techniques de travail social ■ Sciences humaines ■ Techniques de comptabilité et de gestion ■ Technologie de l'architecture ■ Arts visuels ■ Sciences de la nature ■ Histoire et civilisation ■ Technologie de l'électronique industrielle ■ Techniques de Génie mécanique et Design industriel

Les stages crédités

OptimondeSciences humaines, profil Optimonde,
Double-DEC Sciences de la nature et Sciences humaines
Stage crédité Optimonde

Le stage Optimonde, d’une durée de trois semaines à la fin de la quatrième session, vise la sensibilisation et la solidarité des étudiants envers les populations d’Amérique latine. Ce stage permet aux étudiants de vivre une expérience unique d’échange interculturel dans une famille d’accueil avec laquelle ils partagent la culture et les activités quotidiennes. C’est aussi une occasion de réaliser une recherche sur le terrain axée sur une problématique liée au développement international. De plus, diverses interventions de soutien à la communauté se font en collaboration avec des organismes communautaires locaux. Le stage Optimonde permet ainsi d’appliquer, dans des situations variées, les connaissances et les compétences acquises durant les cours. Par ailleurs, le stage Optimonde mène à une reconnaissance de l’engagement étudiant avec une mention au bulletin scolaire (voir album photo).

Soins infirmiers
Stage crédité Sénégal en santé

D’une durée de trois semaines et se déroulant à Thiès, au Sénégal, ce stage a vu le jour il y a plus de dix ans grâce à la volonté d’enseignantes dévouées qui ont investi temps et énergie pour concrétiser ce projet. Ce faisant, elles ont permis à de nombreux étudiants de vivre une expérience professionnelle unique imprégnée d'un grand élan de solidarité. Aujourd’hui, le stage se déroule deux fois par année et offre à nos étudiants une expérience d'apprentissage et de travail dans un contexte différent de leurs champs de pratique habituelle. De plus, ils ont l'occasion de faire évoluer leur savoir académique, leur esprit d'analyse et leurs compétences d'intervention clinique, le tout dans des conditions parfois précaires et dans un coin du monde où l'humanisme et la compassion sont en grande demande.

Les besoins sont grands et les moyens plus modestes, malgré tout, le désir et l'engouement des élèves pour ce projet ne cessent de croître chaque année. Pour plus d’information sur le projet Sénégal en santé, visitez le www.cvm.qc.ca/senegal.

Techniques d’éducation spécialisée

Les chameaux en actionLes chameaux sont prêts

Par Jean-François Martin
Professeur, cégep du Vieux Montréal

Mais de quels chameaux est-il question? Il n’est pas question de l’animal en tant que tel, mais plutôt de ce qu’il représente : un être utile à l’humain dans certaines circonstances. Eh bien, c’est ce que nous serons! Nous étant un groupe de personnes qui désirent partager avec des personnes à mobilité réduite leurs jambes, et ce, afin de pouvoir ensemble nous retrouver dans des endroits inaccessibles.

Il y a huit ans déjà, alors que j’étais dans un trek au Pérou, une idée m’a frappée directement dans le coco. Je me souviens d’avoir pensé combien j’étais chanceux de marcher dans ce sentier en direction du Machu Picchu et de pouvoir admirer tous ces paysages. Et là, j’ai pensé aux personnes à mobilité réduite qui, pour plusieurs, ne peuvent vivre ce type d’aventure. Moi qui n’aime pas l’iniquité dans le monde, j’ai donc pensé à partager mes jambes avec l’autre pour lui permettre de vivre des moments magiques. Tout ça pour lui permettre d’oublier, le temps d’un regard, ce fauteuil ou cette marchette. L’idée de porter une personne dans un sac sur mon dos venait de prendre forme et elle ne m’a pas quitté depuis, la coquine !

C’est bien beau des rêves, mais il faut aussi en concrétiser un jour. Celui-ci m’a pris huit ans à lui donner vie. C’est long, mais ça valait le coup! Au départ, lorsque je parlais de ce projet, j’ai eu droit à des commentaires décourageants comme quoi c’était impossible de porter une personne et qu’il n’existait pas de sac à dos de ce type. Moi, j’y croyais, et comme le monde est une petite communauté, on finit par construire un réseau. On parle à des gens qui en parlent à d’autre et hop, me voilà avec un type génial qui m’a fabriqué deux sacs corps à corps! Ce sac porte bien son nom, car la personne qui est transportée par le chameau (nom donné au porteur) se retrouve collée sur lui. La promiscuité est bien présente et permet ainsi de créer des liens incroyables. C’est par le partage à l’autre qu’on se découvre et c’est justement un des objectifs du projet : découvrir la personne ayant une mobilité réduite. Ce sera aussi un moment privilégié pour ouvrir les yeux à la société afin de briser les multiples préjugés qui font encore obstacle à l’inclusion de tous.

Nous avons débuté les premiers essais avec des participants à mobilité réduite et des étudiants en Techniques d’éducation spécialisée du cégep du Vieux Montréal, qui seront les chameaux. Certes, ce n’est pas facile et transporter une personne pesant environ 45 kg, mais le bonheur emballe le tout d’une belle façon. Nous nous sommes exercés tout l’automne et nous avons tissé de beaux liens dans notre groupe. Tout ça avec un objectif en tête, soit un magnifique voyage aux Açores au mois de mai 2016. Nous y passerons 13 jours à explorer ces îles et découvrir des endroits où nos yeux et nos jambes seront unis.

Pour plus d'information, lisez l'article publié le 12 décembre 2015 dans le journal Metro.

Stage crédité au Sénégal

Des étudiants du Département d’éducation spécialisée partent chaque année pour le Sénégal dans le cadre de leur troisième et dernier stage crédité d’une durée de 15 semaines. Parrainés par l’organisme de coopération internationale Mer et monde, les stagiaires apportent leur contribution aux différents organismes locaux qui se consacrent à l’amélioration des conditions de vie des Sénégalaises et Sénégalais de la région de Thiès, notamment en matière de santé, d’éducation et de techniques d’intervention.

Entre autres, les stagiaires du CVM ont travaillé auprès d’un groupe de femmes du village de Terokh, dans la région du Lehar. Ils se sont investis dans un projet d’alphabétisation, d’aide aux devoirs et dans une garderie. Ils ont vécu dans ce village au sein de familles d’accueil.

Défi PérouStage crédité au Pérou en 2008

Ce stage a été un grand succès, l’inoubliable expérience professionnelle et humaine vécue par les participants a été couronnée par le film  Trisomie 21, le défi Pérou et le livre du même titre.

Le documentaire Trisomie 21, le défi Pérou, qui relate le périple de six étudiants en Techniques d’éducation spécialisée du cégep du Vieux Montréal et de six adultes atteints de trisomie 21, a été accueilli avec un enthousiasme unanime en 2008 lors de la 27e édition du Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue.

Les six adultes trisomiques, quatre des stagiaires, le narrateur Jean-Marie Lapointe, les instigateurs du projet Jean-François Martin et Patrice César, ainsi que la réalisatrice Lisette Marcotte, n’ont en effet laissé personne indifférent avec le récit de leur aventure au Pérou. C’est un public en larmes qui s’est spontanément levé, après la diffusion du documentaire, pour applaudir la force et la beauté émanant du film.

Pour voir des images du Pérou et du Sénégal, consultez notre album photo.

Techniques de travail social
Stages d'implication

Des étudiants du CVM participent à des stages d'implication dans une communauté autochtone, à Wemotaci, et à Lyon, en France. D'autres stages à l'international sont possibles selon les projets proposés.

Sciences humaines
Cours-stage d’initiation à l’histoire de la civilisation occidentale

Ce cours-stage s’effectue dans le cadre du cours Initiation à l’histoire de la civilisation occidentale qui retrace depuis ses origines les plus lointaines le développement historique de la civilisation occidentale. Il est offert dans tous les profils du programme de sciences humaines.

Cette démarche pédagogique sous forme d’un périple en Europe, permet aux étudiants d’acquérir des connaissances sur les sites historiques où se sont produits les événements les plus marquants de l’histoire occidentale. C’est un contexte d’apprentissage très enrichissant et une aventure de groupe extraordinaire pour les élèves et les professeurs accompagnateurs (voir album photo).

Techniques de comptabilité et de gestion
Une session d’études suivie d’un stage en France
 

Les étudiants en Techniques de comptabilité et de gestion ont la possibilité de faire leur 5e session d’études en France ainsi que leur stage final en sixième session. Cette expérience, qui se déroule à Paris ou à Nice, permet aux étudiants d’enrichir leur formation par l’acquisition de nouvelles méthodes d’apprentissage et grâce à des expériences de travail vécues à l’extérieur de leur cadre habituel. Par ailleurs, le CVM reçoit chaque année une dizaine d’étudiants de l'Université de Troyes. Ces étudiants français ont l’occasion, entre autres, d’améliorer leurs connaissances de l’anglais en suivant différents cours dans cette langue.  

 EXPÉRIENCE DE STAGE : DEANIA BOUBERKA

Je pense qu’effectuer un stage à l’étranger est une expérience enrichissante. D’une part, nous devons nous adapter au mode de vie du pays, où l’on n’a pas forcément de repères, d’autre part, le stage nous apporte plus de connaissances et d’expériences, notamment en matière du système d’organisation du pays.

Nous sommes vite pris de curiosité et d’envie. Mon stage à Montréal m’a permis d’être davantage responsable, autonome et sociable. J’ai été agréablement surprise par l’état d’esprit génial et l’hospitalité de la population canadienne. Je pourrais dire que c’est un enrichissement culturel, personnel, et professionnel.

Personnellement, cela m’a permis de découvrir d’autres cultures et de voyager. C’est une opportunité exceptionnelle qui, je pense, est très bénéfique sur le plan professionnel.

MON STAGE À L’ÉTRANGER : SABRINA BOUSSADIA

J’ai effectué mon stage au sein de la Société québécoise de spéléologie. c’est une expérience extraordinaire. J’ai aimé découvrir une discipline que je ne connaissais pas : la spéléologie.

J’ai fait de très belles rencontres. Mon directeur et la coordonnatrice sont des personnes formidables. Ils m’ont rendue autonome dans mon travail et confié beaucoup de tâches très intéressantes et variées. Lorsque j’ai remplacé la coordonnatrice pendant trois semaines, j'ai aimé la confiance qu’ils m'ont témoignée, car je manipulais la comptabilité, la gestion de l’école, donc toutes les formations, la gestion des visites, les dépôts d’argent et de chèques, etc. J‘ai effectué autant des tâches de bureau que des tâches sur le terrain (guide à la caserne Saint-Léonard, par exemple). Je me suis épanouie au sein de ce stage. Je suis déçue que le temps soit passé si vite.

Ce fut une expérience très enrichissante professionnellement parlant et surtout personnellement. Mon directeur était très intelligent et toujours disponible pour répondre à toutes mes questions.

Faire un stage à Montréal m’a donné le goût de voyager encore plus et peut-être même de faire une année d’étude ou de travailler à l’étranger.

Technologie de l’architecture
Stage en France : restauration du château de Coucy en Picardie

Les étudiants du Département d’architecture ont la possibilité de suivre un stage de deux semaines sur les techniques de restauration des bâtiments historiques. Ce stage, s’inscrivant dans le cadre d’un cours de sixième session, sert de contexte d’apprentissage en techniques de taille de pierre, en menuiserie et charpenterie, ainsi qu’en relevé archéologique.

Il va sans dire que la restauration d’un des plus imposants châteaux forts du Moyen-âge s’avère une expérience à la fois très enrichissante et dépaysante.  Jugez-en par vous-même en consultant notre album photo.

Les séjours culturels

Arts visuels, séjours culturels

Chaque année, au mois de juin, le Département des arts visuels convie les étudiants à un séjour culturel dans une grande ville du monde occidental (Barcelone, Venise, Athènes, Paris, Londres, Rome, etc.). Les voyages culturels proposés par le Département des arts visuels depuis 2008 invitent les étudiants, sur une base volontaire, à découvrir et à approfondir leurs connaissances sur une ville culturelle au caractère unique de par son architecture, son histoire et ses musées. C’est aussi l’occasion de participer à des événements importants, comme la Biennale internationale de Venise, et d’acheter sur place des ouvrages sur l’art qui enrichiront la collection de la bibliothèque du CVM.

Ces voyages sont ouverts aux étudiants des départements des arts visuels, des métiers d'art, du graphisme, du design de présentation visuelle, du design d’intérieur, du cinéma d'animation et de la photographie. Une trentaine d’étudiants partent bon an mal an à la découverte d’une ville réputée pour sa richesse culturelle. Voilà une occasion exceptionnelle d’enrichir ses connaissances et de tisser des liens entre l’art, la vie et ses futurs collègues et amis (voir l'album photo pour plus de détails).

Sciences de la nature
Biodiversité et écosystèmes tropicaux

Tous les étudiants du programme de Sciences de la nature et du Double-DEC ont la possibilité de participer à un séjour périscolaire afin de s’initier à la biodiversité et aux écosystèmes tropicaux (voir la vidéo du stage de 2013 au Nicaragua). L’activité est offerte tous les deux ans et se déroule en janvier. Par ailleurs, dans le cadre du cours de Biologie de l’environnement, les étudiants participent à un séjour sur le terrain d’une semaine dans divers sites naturels du Québec (voir album photo pour plus de détails).

Histoire et civilisation
Voyage culturel

Le but de ces voyages culturels est de mettre en œuvre une aventure collective qui réunit professeurs et étudiants, où il s'agit de découvrir les joyaux du patrimoine naturel et culturel de l'humanité. Par exemple, au terme de la session d'hiver 2015, une vingtaine d'étudiants ont séjourné près de dix jours dans le sud de l'Italie afin d'y découvrir des oeuvres d'art, des sites historiques et des bâtiments ayant une grande valeur historique comme la Basilique Saint-Pierre, les sites archéologiques de Paestum et de Pompéi et les villes de Naples et de Rome. La visite de ces lieux qui ont marqué l’histoire permet aux étudiants de mieux cerner leur importance et leur rôle dans le développement de l’humanité et de la société occidentale.

Les projets technologiques

Technologie de l’électronique industrielle

Depuis une dizaine d’années, des travaux de recherche sont effectués dans les laboratoires d’électronique industrielle du Département de technologie du génie électrique. Chaque année, deux nouveaux étudiants du cégep du Vieux Montréal sont intégrés à ces travaux de recherche; de même que plusieurs stagiaires internationaux provenant du Brésil et de la France.

Formule SAETechniques de génie mécanique en collaboration avec Design industriel
Formule SAE : construction d'une voiture de course

Une vingtaine d’étudiants du Vieux Montréal,  de la 1re à la 3e année, participent chaque année au projet de la Formule SAE. La conception et la fabrication d’une voiture de course de type monoplace les amènent à concourir dans le cadre de la compétition FSAE Michigan. Celle-ci est organisée par la Society of Automotive Engineers (SAE) à Détroit. Il s’agit de la plus importante compétition dans ce domaine. Les étudiants du Vieux Montréal proviennent principalement des Techniques de génie mécanique, mais aussi des départements de Design industriel, de Graphisme et de Sciences et techniques de gestion. Ils mettent en commun leurs forces respectives afin de concevoir et fabriquer un véhicule permettant de participer à la compétition Formula SAE Michigan.

Cette compétition n’est pas une course traditionnelle, mais plutôt l’évaluation des performances de la voiture selon des critères précis de fiabilité, de sécurité, de coût et d’esthétique. La compétition comporte deux volets. Un volet dynamique, où le véhicule est évalué selon des critères classiques de performance sur la piste, et un volet statique, où il est évalué selon des critères d’ingénierie et de design.

Le cégep du Vieux Montréal est le seul collège du Canada présent à cette compétition de très haut niveau. On y retrouve 120 équipes provenant d’universités de nombreux pays. Le Collège s’est classé à la 54e position au classement général de 2013 et à la 15e place ex æquo au design en 2014.

Pour mener ce projet avec succès, une multitude de tâches doivent être réalisées : concevoir, préparer des budgets, solliciter des commanditaires, rédiger des rapports techniques, organiser des réunions, usiner, assembler, souder, trouver des fournisseurs, recruter de nouveaux membres et beaucoup plus. Ce projet existe grâce à l’implication exceptionnelle des étudiants et des professeurs responsables, ainsi qu’au soutien de tous les intervenants impliqués au cégep.

Pour plus de renseignements, visitez le www.cvm.qc.ca/formulesae ou consultez notre album photo.