Modélisation et dessin technique 1

PLAN DE COURS


Titre du cours

Introduction au dessin technique


Numéro du cours

570-124-VM


Pondération du cours

(1 2 1) une période de cours théoriques, deux périodes de laboratoire, et une période de travail personnel


Session concernée

1re session, aout à décembre 2013


Nom de la compétence

Exécuter des dessins techniques


Code de compétence

010 E


Nom du programme

Techniques de design industriel


Nom du cégep

Cégep du Vieux Montréal


Nom de l’enseignant

Richard Geoffrion


Moyens d’entrer en contact avec l’enseignant

(514) 982-3437, poste 7433

geoffrio@cvm.qc.ca

Bureau A 4.41


Présentation du cours


Compétence ministérielle
Réaliser des dessins techniques :

  1. Planifier le travail ;
    1. Connaitre l’utilité du dessin et l’information à communiquer ;
      1. Types de dessin.
    2. Choisir les outils de travail ;
      1. Utilisation des instruments de dessins techniques ;
      2. Exploitation de différents logiciels de D.A.O.
    3. Choisir le format, les échelles et les normes.
      1. Formats de dessin ;
      2. Échelles ;
      3. Normes.
  2. Créer les vues d’assemblage ;
    1. Déterminer les vues requises, assemblage général et sous-assemblage ;
      1. Coupes et sections ;
      2. Projections orthogonales.
    2. Respecter les normes de représentation ;
      1. Symboles et traits normalisés ;
      2. Références ;
      3. Nomenclature.
    3. Représenter les liens et les ajustements entre les pièces.
      1. Cotation ;
      2. Liens d’assemblage ;
      3. Soudure, visserie, lien dynamique, etc.).
  3. Dessiner les pièces ;
    1. Définir les vues nécessaires ;
      1. Notions de géométrie ;
      2. Types de vues ;
      3. Types de projections ;
      4. Disposition des vues normalisée ;
      5. Types de dessins.
    2. Représenter la pièce.
      1. Construction aux instruments ;
      2. Construction à l’aide d’un logiciel de DAO/CAO ;
      3. Informations associées aux procédés de Fabrication.
  4. Coter et annoter les pièces ;
    1. Préciser l’information concernant les dimensions des pièces ;
      1. Cotation des différents éléments géométriques (rayon, diamètre, angle, chanfrein, longueur…) ;
      2. Normes de cotation selon le système de référence ;
      3. Ajustements et tolérances (010h élément de compétence 5).
    2. Annoter les dessins de pièces.
      1. Notes générales ;
      2. Notes locales ;
      3. Abréviations (Lien avec 010h é.c. 3 et 5).
  5. Monter le jeu de plans.
    1. Numéroter les pièces et les dessins ;
      1. Nomenclature ;
      2. Arbre de construction ;
      3. Renvois.
    2. Faire la mise en page ;
      1. Disposition de l’ensemble de l’information.
    3. Compléter le cartouche ;
      1. Informations à communiquer ;
      2. Symboles et normes.
    4. Reproduire les dessins.
      1. Mode de reproduction ;
      2. Fichiers informatiques.

Description du cours

Ce cours est une initiation au dessin technique adapté à la discipline du design industriel. Une séance type commence par un enseignement théorique suivi d’un exercice de dessin technique réalisé aux instruments.


Place du cours dans le programme

La série de cours sur les dessins techniques permet d’acquérir les méthodes de modélisation 3D et 2D ainsi que les conventions propres au dessin technique dans le but de produire les modèles ou plans nécessaires à la fabrication d’un produit.

Ce cours, le premier d’une série de cinq, introduit la compétence visée. Les principes maitrisés dans ce cours seront utilisés par la suite dans plusieurs autres cours du programme.

Ce cours est préalable au cours « Modélisation et dessin techniques 1 » parce que l’étudiant doit maitriser les fondements du dessin technique avant d’aborder ce dernier.


Objectif global

Produire des dessins techniques aux instruments.


Objectifs spécifiques

Démarche d’apprentissage

La démarche d’apprentissage est mixte à savoir que dans plusieurs séances de la session, l’étudiant applique la procédure lui permettant de réaliser les dessins techniques. Cependant, les éléments du processus sont enseignés de façon théorique et par des démonstrations puis approfondis par des exercices pratiques afin que l’étudiant puisse, par la suite, les intégrer.


Activités d’évaluation


Activités d’évaluation formative

Après un exposé théorique ou une démonstration de l’enseignant, l’étudiant est habituellement invité à réaliser un exercice mettant en pratique le même sujet. Puisque le résultat de l’exercice est évident, il peut vérifier par lui-même sa compréhension des nouvelles notions enseignées. En cas de problèmes, l’étudiant doit d’abord consulter ses collègues à proximité. S’il ne trouve pas de réponses adéquates, il consulte l’enseignant. Cette démarche est encouragée parce qu’en aidant un collègue, l’étudiant améliore sa propre compréhension d’un sujet, de plus elle amène les étudiants à se corriger par rétroaction.


Activités d’évaluation sommative

Généralement, chaque cours comporte une activité d’évaluation sommative. L’activité est constituée d’un exercice qui commence la plupart du temps au milieu des périodes de laboratoire. L’exercice est complété en travail personnel. L’évaluation sommative à lieu au cours suivant. L’enseignant rencontre les étudiants par groupe de quatre individus. En plus de la note, chaque étudiant reçoit les commentaires de l’enseignant. L’objectif est d’amener l’étudiant à comprendre d’où viennent ses erreurs afin de ne plus les répéter.
En plus de celles réalisées durant la période d’apprentissage (« voir Organisation des activités d’évaluations formatives et sommatives »), il y a deux autres activités d’évaluation sommative. Il s’agit d’un examen réalisé après la mi-session et une épreuve certificative.


Pondération

En période d’apprentissage, les activités d’évaluation formative constituent environ la moitié du temps de laboratoire. Les activités d’évaluation sommative durent le reste du temps en plus de la majorité du temps de travail personnel.

Un cours complet est consacré à l’examen et trois autres cours sont consacrés à l’épreuve certificative.


Critères d’évaluation

Épreuve certificative
L’épreuve certificative est un travail synthèse réparti sur trois cours et qui est évalué de la façon suivante :

* Les erreurs de français pourront être pénalisées ici jusqu’à concurrence du tiers de cette évaluation, ce qui représente 11 % de l’évaluation totale de l’épreuve certificative.

En ordonnée de la grille d’évaluation, on trouvera les valeurs suivantes pour chacun des points d’évaluation :

L’étudiant peut utiliser ses résultats en période d’apprentissage pour estimer le degré de sévérité de l’enseignant. Pour ce faire, il doit considérer que l’enseignant est moins sévère en période d’apprentissage (parce qu’il est normal de faire plus d’erreurs à ce moment) que pour l’épreuve certificative. Ainsi, l’étudiant peut s’attendre à ce qu’un travail évalué « Très bien » en période d’apprentissage soit évalué « Bien » à l’épreuve certificative.

Travaux en période d’apprentissage
En période d’apprentissage, un travail sommatif est donné à chacun des cours. L’évaluation des travaux en période d’apprentissage, même si elle en respecte l’esprit, n’est pas faite à partir de la grille ci-dessus. L’enseignant attribue la note de 100 %, 85 %, 70 %, 60 %, 40 % ou 0 % à un travail selon qu’il juge celui-ci excellent, très bien, bien, passable, médiocre ou sans valeur.

Très peu de textes apparaissent sur les documents à réaliser. Quand il y en a, l’enseignant trouve les erreurs de français et pénalise le travail si nécessaire.

Sans que l’étudiant ait à justifier une absence ou un échec à un exercice, la moins bonne note obtenue en période d’apprentissage ne sera pas prise en compte.

Examen
Il s’agit d’un examen en cinq questions pratiques. Les critères de correction du cours de l’année précédente étaient ceux-ci :

Question 1 :

Question 2 :

Question 3 :

Question 4 :

Question 5 :

Si des modifications sont apportées au niveau des grilles d’évaluation, l’enseignant en informe les étudiants au moins une semaine avant de réaliser l’activité.


Organisation des activités d’évaluations formatives et sommatives

Les cours 1 à 10 ainsi que le cours 12 sont des périodes d’apprentissage pour permettre à l’étudiant de maitriser les objectifs spécifiques. Ces cours débutent par un exposé de l’enseignant souvent suivi d’une démonstration. Les étudiants réalisent généralement un exercice préparatoire non évalué. À partir de la deuxième moitié du cours, un exercice permettant de faire la synthèse du sujet est donné. Pour éviter une démotivation, cet exercice est sommatif (voir « Activités d’évaluation sommative »). Durant cette période, l’enseignant et l’étudiant s’assurent que les connaissances de ce dernier, liées aux objectifs du cours, sont en progression.

Les trois périodes du cours 11 sont consacrées à un examen. L’étudiant doit démontrer qu’il a acquis les compétences requises et qu’il est autonome. Normalement, l’étudiant est informé de sa note avant le début du cours suivant par l’intermédiaire du site Internet Omnivox. Il reçoit aussi une feuille, durant le cours suivant l’examen, indiquant ses erreurs.

Les trois derniers cours sont consacrés à la réalisation de l’épreuve certificative. Ces périodes sont consacrées uniquement à la réalisation du travail. L’étudiant peut consulter son enseignant ou ses collègues (comme il le ferait dans l’industrie) pour réaliser son travail. L’étudiant est informé de sa note et du résultat de la grille d’évaluation par l’intermédiaire d’Omnivox.


Pondération des activités d’évaluation sommative

Les résultats des travaux et de l’examen sont compilés selon la proportion suivante :

Pour réussir le cours, l’étudiant doit maintenir une moyenne globale de 60 % ou plus. L’examen et l’épreuve certificative comptent pour les trois quarts de la note finale pour s’assurer que l’étudiant a atteint l'objectif global du cours.


Nombre d’activités d’évaluations sommatives

Il y a 11 travaux sommatifs durant les périodes d’apprentissage. À cela s’ajoutent l’examen et l’épreuve certificative.


Épreuve certificative

L’épreuve certificative du cours, en dernière partie de session, permettra à l’étudiant de valider ses connaissances en dessin technique par la réalisation d’un projet réalisé conjointement avec les cours suivants :

Les cours associés à l’épreuve certificative se réfèrent au même cahier des charges. Dans le cadre de ce cours, lors de l’épreuve certificative, l’étudiant doit planifier et exécuter les dessins techniques prescrits au cahier des charges. Le contenu et le niveau des documents réalisés doivent refléter les connaissances apprises durant le cours.
Si l’étudiant n’est pas inscrit au cours porteur, le cours Projet 1 : Exploration créative, une version allégée du cahier des charges lui sera fournie.


Critères généraux d’évaluation

Consultez aussi le paragraphe « Critères d’évaluation » sous « Activités d’évaluation ». Les critères généraux sont :

Contexte de réalisation

Calendrier des activités

La démarche d’apprentissage étant mixte, les sujets des cours no 1 à 11 touchent principalement à des éléments du processus, alors que les cours no 12 à 15 touchent le processus complet. L’examen (cours no 11) sert à vérifier que l’étudiant maitrise les divers éléments du processus alors que l’épreuve certificative (cours no 13 à 15) sert à vérifier que l’étudiant a intégré tout le processus. L’objectif du cours 12 est de préparer l’étudiant à intégrer tout le processus, il sert donc à préparer l’étudiant à réaliser l’épreuve certificative.

Cours no 1


Contenus

Activités d’apprentissage

Exposé théorique par l’enseignant et exercices pratiques.


Activités préparatoires

Aucune.


Activités d’évaluation formative

Réalisation en classe, sous la supervision de l’enseignant, des premières figures d’un exercice sur les projections orthogonales. (Voir aussi « Activités d’évaluation formative » sous « Activité d’évaluation ».)


Activités d’évaluation sommative

Réalisation complète de l’exercice sur les projections orthogonales. (Voir aussi « Activités d’évaluation sommative » sous « Activité d’évaluation ».)

Cours no 2


Contenus

Activités d’apprentissage

Exposé théorique par l’enseignant et exercices pratiques.


Activités préparatoires

Lecture des notes du cours 2 sur Internet. Lecture des pages du livre Dessin technique référées sur internet pour le cours 2.


Activités d’évaluation formative

Réalisation de l’exercice de la figure 2.90 (page 65) du livre Dessin technique.


Activités d’évaluation sommative

Réalisation de l’exercice de la figure 2.91 (page 65) du livre Dessin technique. Ce travail, commencé comme laboratoire, est à compléter comme travail personnel.

Clôture de l’activité d’évaluation sommative réalisée durant la semaine de cours précédente.

Cours no 3


Contenus

Activités d’apprentissage

Exposé théorique par l’enseignant et exercices pratiques.


Activités préparatoires

Lecture des notes du cours 3 sur Internet. Lecture des pages du livre Dessin technique référées sur internet pour le cours 3.


Activités d’évaluation formative

Exercices d’écriture et de tracés géométriques donnés par l’enseignant.


Activités d’évaluation sommative

Réalisation de l’exercice de la figure 4.68 (page 129) du livre Dessin technique. Ce travail, commencé comme laboratoire, est à compléter comme travail personnel.

Clôture de l’activité d’évaluation sommative réalisée durant la semaine de cours précédente.

Cours no 4


Contenus

Activités d’apprentissage

Exposé théorique par l’enseignant et exercices pratiques.


Activités préparatoires

Lecture des notes du cours 4 sur Internet. Lecture des pages du livre Dessin technique référées sur internet pour le cours 4.


Activités d’évaluation formative

Réalisation de l’exercice de la figure 6.50 no 1 – 3 – 6 – 8 (page 190).


Activités d’évaluation sommative

Réalisation de l’exercice de la figure 6.50 no 5 (page 190) du livre Dessin technique. Ce travail, commencé comme laboratoire, est à compléter comme travail personnel.

Clôture de l’activité d’évaluation sommative réalisée durant la semaine de cours précédente.

Cours no 5


Contenus

Activités d’apprentissage

Exposé théorique par l’enseignant et exercices pratiques.


Activités préparatoires

Lecture des notes du cours 5 sur Internet. Lecture des pages du livre Dessin technique référées sur internet pour le cours 5.


Activités d’évaluation formative

Quelques exercices de tracé donné par l’enseignant pour s’assurer que tous maitrisent les notions enseignées.


Activités d’évaluation sommative

Réalisation de l’exercice de la figure 4.72 (page 129) du livre Dessin technique. Ce travail, commencé comme laboratoire, est à compléter comme travail personnel.

Clôture de l’activité d’évaluation sommative réalisée durant la semaine de cours précédente.

Cours no 6


Contenus

Activités d’apprentissage

Exposé théorique par l’enseignant et exercices pratiques.


Activités préparatoires

Lecture des notes du cours 6 sur Internet. Lecture des pages du livre Dessin technique référées sur internet pour le cours 6.


Activités d’évaluation formative

Aucune activité d’évaluation formative pour ce cours.


Activités d’évaluation sommative

Réalisation de l’exercice de la figure 6.70 (page 129) du livre Dessin technique. Ce travail, commencé comme laboratoire, est à compléter comme travail personnel.

Clôture de l’activité d’évaluation sommative réalisée durant la semaine de cours précédente.

Cours no 7


Contenus

Activités d’apprentissage

Exposé théorique par l’enseignant et exercices pratiques.


Activités préparatoires

Lecture des notes du cours 7 sur Internet. Lecture des pages du livre Dessin technique référées sur internet pour le cours 7.


Activités d’évaluation formative

Aucune activité d’évaluation formative pour ce cours.


Activités d’évaluation sommative

Réalisation de la cotation complète des dessins fournis par l’enseignant. Ce travail, commencé comme laboratoire, est à compléter comme travail personnel.

Clôture de l’activité d’évaluation sommative réalisée durant la semaine de cours précédente.

Cours no 8


Contenus

Coupes et sections.


Activités d’apprentissage

Exposé théorique par l’enseignant et exercices pratiques.


Activités préparatoires

Lecture des notes du cours 8 sur Internet. Lecture des pages du livre Dessin technique référées sur internet pour le cours 8.


Activités d’évaluation formative

Aucune activité d’évaluation formative pour ce cours.


Activités d’évaluation sommative

Réalisation de coupes manquantes des dessins fournis par l’enseignant. Ce travail, commencé comme laboratoire, est à compléter comme travail personnel.

Clôture de l’activité d’évaluation sommative réalisée durant la semaine de cours précédente.

Cours no 9


Contenus

Vues auxiliaires.


Activités d’apprentissage

Exposé théorique par l’enseignant et exercices pratiques.


Activités préparatoires

Lecture des notes du cours 9 sur Internet. Lecture des pages du livre Dessin technique référées sur internet pour le cours 9.


Activités d’évaluation formative

Réalisation de vues auxiliaires manquantes des dessins fournis par l’enseignant.


Activités d’évaluation sommative

Réalisation de l’exercice de la figure 8.28 (page 249) du livre Dessin technique. Ce travail, commencé comme laboratoire, est à compléter comme travail personnel.

Clôture de l’activité d’évaluation sommative réalisée durant la semaine de cours précédente.

Cours no 10


Contenus

Intersections et développements.


Activités d’apprentissage

Exposé théorique par l’enseignant et exercices pratiques.


Activités préparatoires

Lecture des notes du cours 10 sur Internet. Lecture des pages du livre Dessin technique référées sur internet pour le cours 10.


Activités d’évaluation formative

Aucune activité d’évaluation formative pour ce cours.


Activités d’évaluation sommative

Réalisation du développement des deux volumes représentés sur les dessins fournis par l’enseignant. Ce travail, commencé comme laboratoire, est à compléter comme travail personnel.

Clôture de l’activité d’évaluation sommative réalisée durant la semaine de cours précédente.

Cours no 11


Contenus

Examen.


Activités d’apprentissage

Aucune activité d’apprentissage.


Activités préparatoires

Réalisation de la préparation à l’examen donné au cours 9.


Activités d’évaluation formative

Aucune activité d’évaluation formative pour ce cours.


Activités d’évaluation sommative

Examen.

Cours no 12


Contenus

Activités d’apprentissage

Exposé théorique par l’enseignant et exercices pratiques.


Activités préparatoires

Lecture des notes du cours 12 sur Internet. Lecture des pages du livre Dessin technique référées sur internet pour le cours 12.


Activités d’évaluation formative

Aucune activité d’évaluation formative pour ce cours.


Activités d’évaluation sommative

Réalisation d’un jeu de plan à partir d’un dessin de projet fourni par l’enseignant. Ce travail, commencé comme laboratoire, est à compléter comme travail personnel.

Clôture de l’activité d’évaluation sommative du cours 10.

Cours no 13 à 15


Contenus

Épreuve certificative.


Activités d’apprentissage

Aucune.


Activités préparatoires

Lecture des notes de cours par l’étudiant sur Internet.


Activités d’évaluation formative

Aucune.


Activités d’évaluation sommative

Réalisation de l’épreuve certificative.


Évaluation du français


Modalités d’évaluation

Aucune activité d’évaluation formative ou sommative ne nécessite la rédaction d’un texte. On retrouve sur les dessins techniques quelques termes et parfois une ou deux phrases. En conséquence, le français ne peut être un élément contribuant positivement à la note. Cependant, un document ayant des fautes (orthographes, syntaxe, anglicisme ou utilisation erronée de termes) est pénalisé. Un travail réalisé durant la période d’apprentissage peut être pénalisé en obtenant une mention inférieure (« Bien » au lieu de « Très-bien » par exemple).
Pour l’épreuve certificative et l’examen, les erreurs de français sont pénalisées dans le point « Présentation ». Consultez le paragraphe « Critères d’évaluation » à ce sujet.


Pourcentage de pondération accordé

Consultez le paragraphe « Critères d’évaluation » à ce sujet.


Autres informations


Ce qui est attendu de l’élève

L’étudiant doit être présent, ponctuel et attentif puisqu’il est entendu qu’il n’y aura pas de rappel pour les retardataires et que ceux-ci ne seront pas autorisés à déranger leurs collègues plus diligents.

L’étudiant doit réaliser tous les travaux de la période d’apprentissage (sauf un s’il le désire, celui-ci ne sera pas calculé dans sa moyenne) afin d’être autonome pour la réalisation de l’examen et de l’épreuve certificative.


Médiagraphie

Livre obligatoire


GIESECKE, Frederick E., MITCHELL, Alva, SPENCER, Henry Cecil, HILL, Ivan Leroy, DYGDON, John Thomas, NGUYEN, Dinh N., Dessin technique, Saint-Laurent, Éditions du renouveau pédagogique inc., 1982.

Apportez le livre à chaque cours.

Livres recommandés

André Chevalier, Guide du dessinateur industriel, Hachette Technique, 2003
Jean-Louis Fanchon, Guide des sciences et technologies industrielles, AFNOR - Nathan, 2006

Autre document utilisé pour préparer le cours

Dessin technique - Principes généraux, CAN3-B78.1-M83, Norme nationale du Canada, Association canadienne de normalisation.


Matériel requis pour le cours

L’étudiant doit acquérir et avoir en sa possession à chaque cours le matériel suivant :

Matériel optionnel

Règlements départementaux

  1. Tout travail remis après la date et l’heure de tombée inscrites au plan de cours ou spécifiées en classe par le professeur est pénalisé selon la règle 6.8 de la Politique d’évaluation des apprentissages PEA du Cégep :
    « Correction des travaux, des examens et des diverses épreuves
    Dans un souci d’équité, l’élève qui remet un travail en retard est pénalisé sauf si le motif du retard est jugé exceptionnel et acceptable par le professeur ou son département. Pour un travail en retard, le professeur peut enlever jusqu’à dix pour cent (10 %) des points prévus pour ce travail, par jour ouvrable de retard. Après la remise des travaux corrigés, les retards ne sont plus admissibles et l’élève obtient alors la note zéro (0) pour ce travail. »
    De plus, le professeur peut préciser avec son groupe, les modalités d’application de cette règle selon le contexte propre à son cours ou aux travaux demandés.

  2. Présence au cours, la règle 6.11 telle que spécifiée dans la PEA, s’applique :
    « L’absence au cours peut entrainer un échec lorsque la présence au cours est reconnue par le département comme essentielle à l’atteinte d’objectifs précis prévus au plan-cadre de ce cours et identifiés au plan de cours. »
    Ainsi une absence de plus de trois cours ou à plus de 20 % du temps d’enseignement entraine un échec.

  3. Absence aux tests et examens, à l’épreuve synthèse ou aux autres épreuves, la règle 6.9 telle que spécifiée dans la PEA s’applique :
    « Si, pour des raisons exceptionnelles, un élève n’a pu se présenter à la date prévue pour un test ou un examen, le professeur peut l’autoriser à reprendre ce test ou cet examen si la raison de l’absence est consignée et agréée par écrit par le professeur; l’élève subit alors un examen dans les délais qui lui sont impartis. Dans le cas où l’absence n’est pas agréée par le professeur, l’élève obtient la note zéro (0). »
    De plus, l’élève ne peut subir un examen dans un groupe autre que celui dans lequel il est inscrit.

  4. Tout travail ne rencontrant pas le niveau de qualité minimal peut être refusé par l’enseignant.
    L’élève doit alors corriger les éléments soulevés et accepter la pénalité de retard applicable avant de recevoir son évaluation.
    Il appartient au professeur de préciser avec son groupe les modalités de l’application de cette règle.

  5. La note 0 (zéro) est attribuée à tout travail ou examen plagié ou frauduleux, et ce dans le respect du pourcentage alloué à cet examen ou ce travail.

  6. Le département appuie entièrement le règlement du collège qui interdit formellement toute consommation de nourriture ou de breuvage dans les laboratoires informatiques et les ateliers.

  7. Le port de lunettes et des chaussures de sécurité est obligatoire en tout temps dans les ateliers sauf lors de visite ou démonstration s’il y a accord du professeur.

  8. Les élèves doivent avoir un masque antipoussières durant les périodes d’atelier où du sablage doit se faire.

Adoptées 19 septembre 2012