Le développement global de l'enfant

Le développement de l’enfant est un processus global qui fait appel à plusieurs dimensions. Chacune d’elles intervient toutefois à des degrés divers, selon les apprentissages de l’enfant et les activités auxquelles il s’adonne.

La dimension affective

La satisfaction des besoins affectifs de l’enfant est tout aussi vitale que celle de ses besoins physiques. Aussi est-il de la plus haute importance de créer une relation affective stable et sécurisante avec l’enfant dès son entrée au service de garde, car c’est à partir de cette relation qu’il pourra se développer harmonieusement.

La dimension physique et motrice

Cette dimension fait référence aux besoins physiologiques, physiques, sensoriels et moteurs de l’enfant. Le développement de ses habiletés motrices (agilité, endurance, équilibre, latéralisation, etc.) comprend la motricité globale (s’asseoir, ramper, marcher, courir, grimper, saisir un objet, etc.) et la motricité fine (dessiner, enfiler des perles, découper, etc.). Offrir aux enfants la possibilité de bouger en service de garde favorise leur développement physique et moteur tout en les menant à acquérir de saines habitudes de vie et en prévenant l’obésité.

La dimension sociale et morale

Le milieu de garde offre à l’enfant l’occasion d’apprendre à entrer en relation avec d’autres, à exprimer et à contrôler ses émotions, à se mettre à la place de l’autre et à résoudre des problèmes. L’acquisition d’habiletés sociales et l’émergence d’une conscience du bien et du mal lui permettent d’entretenir des relations de plus en plus harmonieuses avec son entourage et de tenir compte de la perspective des autres avant d’agir.

La dimension cognitive

Un milieu de vie stimulant permet à l’enfant de développer ses sens, d’acquérir des connaissances et des habiletés nouvelles et de comprendre de plus en plus le monde qui l’entoure. Le personnel éducateur et les RSG soutiennent les enfants sur ce plan en favorisant chez eux la réflexion, le raisonnement et la créativité.

La dimension langagière

Le développement du langage et de la représentation symbolique est renforcé par la vie en groupe. Le personnel des services de garde contribue au développement des enfants sur ce plan en parlant avec eux et en les aidant à exprimer de mieux en mieux leurs besoins et leurs émotions, à poser des questions, à améliorer leur prononciation et leur vocabulaire.

Source : ministère de la Famille et des Aînés, Accueillir la petite enfance, le programme éducatif des services de garde du Québec, mise à jour de 2007.

 

 

« Lorsque l'éducatrice se prend un morceau de quiche aux légumes, Victor lui dit : « Tu ne peux pas en manger, parce que ce n'est pas végétarien, il n’y a pas de tofu ! »

Victor, 4 ans

« Après avoir reçu de la barbe à papa, Ophélie dit à son cousin : « Viens voir, mon papa m'a donné sa vieille barbe ! »

Ophélie, 4 ans

« Maman, je fais de la pieuvre (fièvre). »

June, 4 ans

« La marmonnette (marionnette) est encore là aujourd'hui. »

Alice, 2 ans

« Il y avait beaucoup de boués (buée, brouillard) sur le pont Jacques-Cartier. »

Shana, 4 ans