Intervention éducative

L’intervention éducative est le processus par lequel le personnel éducateur et les RSG (responsables de garde en milieu familial) agissent auprès de chacun des enfants de façon à répondre le mieux possible à ses besoins. Elle comporte quatre étapes.

L’observation

Cette étape, importante mais souvent négligée, permet de connaître les goûts, les besoins et les capacités de chaque enfant. L’information recueillie oriente les interventions, tout en alimentant les discussions avec les parents. Afin d’en faciliter l’analyse, les observations sont consignées par écrit à l’aide de différents outils : fiche anecdotique, grille d’observation, journal de bord, feuille de rythme (pour les poupons), etc.

La planification et l’organisation

Cette étape permet de prévoir les activités et les interventions qui répondront le mieux aux besoins et aux goûts des enfants, d’une manière équilibrée, de sélectionner le matériel et de préparer l’environnement physique de façon à ce que les activités se déroulent sans encombre. L’établissement d’un horaire quotidien donne des points de repère aux enfants et permet d’assurer une bonne transition entre les activités. Cet horaire respecte le rythme de développement des enfants et demeure souple afin de laisser de la place pour les imprévus.

L’intervention

Au cours de cette étape, le personnel éducateur ou les RSG accompagnent les enfants dans leurs activités et interviennent au besoin pour les soutenir et les encourager. Ils ou elles enrichissent leurs jeux en proposant des variantes ou en y introduisant des éléments nouveaux de façon à ce que les enfants se développent en allant du connu vers l’inconnu.

La réflexion-rétroaction

Cette étape permet au personnel éducateur ou aux RSG de se questionner sur leurs pratiques et de réajuster leurs interventions. Elle leur permet également d’évaluer l’ensemble des éléments qui ont été mis en place afin d’assurer le développement global et harmonieux des enfants. Elle contribue enfin à la cohérence dans les interventions de l’équipe éducative et à l’amélioration de la qualité des services. Il existe également différents styles d’intervention, c’est-à-dire différentes façons d’intervenir auprès des enfants en milieu de garde. Certains sont plus autoritaires, d’autres plus permissifs et d’autres enfin plus démocratiques.

L'intervention démocratique

Elle favorise le libre choix de l’enfant et l’incite à participer aux décisions, dans la mesure de ses capacités et dans le respect de certaines règles de conduite et de sécurité. L’adulte soutient l’enfant dans ses initiatives tout en respectant son rythme de développement. Il encourage l’enfant à entretenir des relations avec ses pairs et à prendre sa place dans le groupe. En misant sur les champs d’intérêt et les forces de chaque enfant, ce style d’intervention favorise son autonomie et sa confiance en lui tout en lui offrant de belles occasions de socialiser.

Pour plus d'information, consultez le tableau des styles d’intervention.

Source : ministère de la Famille et des Aînés, Accueillir la petite enfance, le programme éducatif des services de garde du Québec, mise à jour de 2007.

 

« Lorsque l'éducatrice se prend un morceau de quiche aux légumes, Victor lui dit : « Tu ne peux pas en manger, parce que ce n'est pas végétarien, il n’y a pas de tofu ! »

Victor, 4 ans

« Après avoir reçu de la barbe à papa, Ophélie dit à son cousin : « Viens voir, mon papa m'a donné sa vieille barbe ! »

Ophélie, 4 ans

« Maman, je fais de la pieuvre (fièvre). »

June, 4 ans

« La marmonnette (marionnette) est encore là aujourd'hui. »

Alice, 2 ans

« Il y avait beaucoup de boués (buée, brouillard) sur le pont Jacques-Cartier. »

Shana, 4 ans