Les principes de base du programme

Des objectifs découlent cinq principes à la base du programme éducatif. Les quatre premiers sont liés à l’enfant, tandis que le dernier porte sur la relation tripartite entre l’enfant, ses parents et l’adulte qui en est responsable au service de garde. Ils s’appliquent tous au quotidien dans les différents milieux de garde éducatifs.

1- Chaque enfant est unique

En développant une connaissance approfondie de chaque enfant, l’adulte qui en est responsable est en mesure de reconnaître et de respecter les particularités de chacun, son rythme de développement, ses besoins et ses champs d’intérêt.

2- L’enfant est le premier agent de son développement

Un enfant apprend d’abord spontanément, en expérimentant, en observant, en imitant et en parlant avec les autres, grâce à sa propre motivation et à ses aptitudes naturelles. L’adulte guide et soutient cette démarche qui conduit à l’autonomie.

3- Le développement de l’enfant est un processus global et intégré

L’enfant se développe dans toutes ses dimensions – affective, physique et motrice, sociale et morale, cognitive et langagière – et celles-ci agissent à des degrés divers dans le cadre de ses apprentissages. Les interventions de l’adulte, les aménagements et les activités proposées dans les services de garde sollicitent de multiples façons l’ensemble de ces dimensions.

4- L’enfant apprend par le jeu

Essentiellement le produit d’une motivation intérieure, le jeu constitue pour l’enfant le moyen par excellence d’explorer le monde et d’expérimenter. Les différents types de jeux auxquels il joue – solitaire ou coopératif, moteur, symbolique, etc. – sollicitent, chacun à leur manière, toutes les dimensions de sa personne.

5- La collaboration entre le personnel éducateur ou les RSG et les parents est essentielle au développement harmonieux de l’enfant

Il est important qu’une bonne entente et un lien de confiance existent entre le personnel éducateur ou les RSG et les parents. Cela rassure l’enfant et favorise la création d’un lien affectif privilégié entre lui et le ou les adultes qui en prennent soin au service de garde.

Source : ministère de la Famille et des Aînés, Accueillir la petite enfance, le programme éducatif des services de garde du Québec, mise à jour de 2007.

« Lorsque l'éducatrice se prend un morceau de quiche aux légumes, Victor lui dit : « Tu ne peux pas en manger, parce que ce n'est pas végétarien, il n’y a pas de tofu ! »

Victor, 4 ans

« Après avoir reçu de la barbe à papa, Ophélie dit à son cousin : « Viens voir, mon papa m'a donné sa vieille barbe ! »

Ophélie, 4 ans

« Maman, je fais de la pieuvre (fièvre). »

June, 4 ans

« La marmonnette (marionnette) est encore là aujourd'hui. »

Alice, 2 ans

« Il y avait beaucoup de boués (buée, brouillard) sur le pont Jacques-Cartier. »

Shana, 4 ans