Sept questions
à se poser avant
d'acheter sur le web.

  1. Pouvez-vous vous fier à la qualité du produit? Fiez-vous aux marques connues. Le site a-t-il été endossé par une association ou un programme d'assurance-qualité? Le site offre-t-il des renseignements détaillés sur les caractéristiques du produit? Y a-t-il de grandes photos et des descriptions du produit?
  2. Quelle est la réputation de ce marchand? Avez-vous le nom exact, l'adresse civique et de courriel ainsi que le numéro de téléphone et du télécopieur de l'entreprise et leurs numéros de TPS et TVQ? Dispose-t-elle de certification (exemple : ISO) ou de sceaux de qualité? Qu'en pensent les associations de consommateurs?
    Truc : Expédiez un courriel à l'entreprise avant d'acheter. Si vous n'avez pas de réponse dans un délais raisonnable, laissez tomber.
  3. Quelle est la politiques d'annulation, d'échange, de retour, de garantie et de traitement équitable des plaintes? L'avez-vous imprimée ou sauvegardée? Ce n'est pas écrit, laissez tomber.
  4. Comment l'entreprise utilise-t-elle vos renseignements personnels après l'achat? Quelle est sa politique de protection des renseignements personnels? Vous demande-t-on de divulguer des informations personnelles tel le numéro d'assurance sociale? Peut-on refuser que son adresse de courriel soit communiquée à des tiers. Semez-vous votre CV et le numéro de téléphone de tous vos amis sur la terre entière?
    Un truc: Lorsque vous donnez votre adresse de courriel, ajoutez à votre nom des initiales (Exemple: ibm si vous l'avez donnée à la compagnie IBM) pour connaître par la suite celui qui a vendu votre adresse.
  5. Votre fureteur vous a-t-il signalé que le site est sécurisé? Les courriels sont-ils sécurisés et peuvent-ils être interceptés? Affiche-t-il un logo tel un cadenas, par exemple, souvent au bas de la page, pour indiquer que vous pouvez faire des transactions sécuritaires? HTTP devient-il https ou shttp? Lors de l'envoi, votre navigateur indique-t-il que les données sont cryptées? Quelle est la valeur du sceau de sécurité?
  6. L'aubaine est-elle irréaliste? Est-ce trop beau pour être vrais? C'est de la marchandise volée, défectueuse, sans garantie ou virtuelle? Pouvez-vous contacter le manufacturier pour vérifier si c'est possible que son produit soit en vente à ce prix là? Méfiez-vous des concours et des jeux.
  7. Avez-vous lu au complet le contrat d'achat avant le clic final, incluant la politique de retour, garantie, livraison et paiement? Avez-vous imprimé et conservé votre bon de commande ainsi que les courriels de validation d'achats? Connaissez-vous le transporteur, le numéro de colis et tous les coûts (frais d'expédition, taxes, douanes, coût de conversion en devise étrangère...)

Si vous n'êtes pas le seul utilisateur de votre PC, demandez à vos enfants ou à votre conjoint(e) de lire ces questions.


L'Association des banquiers canadiens propose ces conseils pour prévenir les fraudes par cartes de crédits.

  1. Ne pas divulguer son NIP ni l'écrire ailleurs que dans un fichier exigeant un mot de passe. Ce fichier devrait inclure la liste de toutes vos cartes de crédit afin de tous les prévenir en cas de vol.
  2. N'utilisez pas comme mot de passe le nom, le prénom ou l'anniversaire de naissance de quelqu'un qui vous est proche : votre conjoint, vos enfants, vos parents...pire encore votre nom ou votre date de naissance, vous êtes alzeimer quoi!!!
  3. Ne divulguer le numéro de sa carte de crédit au téléphone que si vous avez téléphoné à une entreprise connue.
  4. Lieux de travail: c'est l'endroit privilégié pour se faire voler ses cartes de crédit.
  5. Automobile: deuxième endroit privilégié pour se faire voler ses cartes de crédit.
  6. En voyage: ne pas laisser ses cartes dans un sac ou à l'hôtel. Conservez-les sur vous.
  7. Après un achat, vous a-t-on remis votre carte ou celle d'une autre personne?
  8. Vérifiez vos relevés mensuels.


Le consommateur averti
Un regroupement d'organismes québécois et français de défense des droits des consommateurs a mis en ligne le site Le Cyberconsommateur averti. On y trouve des conseils et des adresses de sites permettant à l'internaute de trouver l'information nécessaire avant de s'engager dans une transaction en ligne.

L'OPC se méfie des sites transactionnels OPC 260602


Le Forum des droits sur l'Internet http://www.foruminternet.org/publications/lire.phtml?id=821 , en collaboration avec la Fédération des Entreprises de Vente à Distance – la FEVAD, http://www.fevad.com et l'association de consommateurs CLCV http://www.clcv.org, vient de réaliser un guide pratique de douze pages. Son nom : Achats de Noël 2004 : vive le Net !

Un très bon dossier dans le TIME Canadian edition du 9 juillet 2001 page 23 Internet insecurity
Les arnaques n'ont jamais été aussi fortes sur Internet, Journal Les affaires du 1er décembre 2001 page 20, Tapes Arnauqes chez www.lesaffaires.com

Vous cherchez quelque chose de plus sérieux, une étude réalisée auprès de 600 internautes par le guide du consommateur Pricerunner.com révèle que le signe zodiacal des internautes détermine leur comportement de cyber-consommateur ! Institut du commerce électronique, 13 août 2001


 Retour au début de cette page

Accueil
 

Fermer cette fenêtre.

Tous droits de traduction, de reproduction et d'adaptation interdits sans l'autorisation écrite de Michel Laflamme