Accueil

La philosophie collégiale et le Vieux

CEEphilo Facebook     

Les cours de la formation générale dans les cégeps sont des cours réseau, ce qui signifie que les devis de ces cours sont les mêmes dans tous les cégeps. Or, dans l’organisation de la philosophie collégiale, le département de philosophie du Vieux Montréal est un leader.

Ainsi, au cours de son histoire, nombre de ses membres ont été très directement impliqués dans le Comité des enseignantes et enseignants de philosophie du Québec. D’ailleurs, celui qui présentement dirige ce comité est un professeur du Vieux, M. Martin Godon.

De plus, combien de Journées mondiales de la philosophie, combien de colloques d’enseignants de philosophie et de conférences ont pris place au CVM? En fait, quand vient le temps d’une manifestation publique de la philosophie collégiale, le Vieux Montréal en est très souvent l’hôte. Ce fut, en effet, le cas en 1993, quand tout le milieu artistique et intellectuel québécois s’est levé contre la menace d’extinction de la philosophie au collégial; ce fut aussi le cas en 2003, quand on a célébré les 35 ans d’enseignement public de la philosophie.

Souvenirs de la célébration des 35 ans d’enseignement public de la philosophie


Pierre Després et René Dansereau
Pierre Després et René Dansereau
Jean-Guy Lacroix
Jean-Guy Lacroix s’est fait chanteur pour l’occasion

Georges Leroux

Les Cours

Outre les cours de la formation générale, le département de philosophie offre aussi des cours complémentaires et des cours de programmes.

L’enseignement de la philosophie au collégial vise à former la personne pour elle-même tout en la préparant à assumer, de manière autonome, ses responsabilités sociales, politiques et professionnelles. À travers la lecture d’œuvres philosophiques et l’exercice des règles du raisonnement, cet enseignement forme la personne à la réflexion critique et méthodique sur des questions qui préoccupent les êtres humains dans leur quête de sens ou de vérité. L’enseignement de la philosophie au collégial vise également à amener l’élève à prendre en considération et à discuter les acquis de la civilisation occidentale.

Extrait de Formation générale, 2001, www.mels.gouv.qc.ca.

Les cours de la formation générale

La formation générale en philosophie comprend trois ensembles qui tiennent compte des apprentissages réalisés au deuxième cycle du secondaire, notamment ceux dans le programme Éthique et culture religieuse, touchant la pratique rationnelle du dialogue et la réflexion éthique.

Ces trois ensembles sont conçus en une séquence d’apprentissage sur le plan des contenus thématiques, des habiletés intellectuelles, des acquis de la culture et de l’histoire de la pensée. Ils sont élaborés en continuité, de manière à ce que les acquis théoriques et pratiques liés au premier ensemble soient réinvestis dans les deux suivants.

Extrait de Formation générale, 2011, www.mels.gouv.qc.ca.

Philosophie et rationalité
340-101-MQ
Session : 1re ou 2e
Pondération : 3-1-3
Compétences : 4PH0
Le premier cours vise à ce que l’étudiant ou l’étudiante puisse traiter une question philosophique en élaborant une argumentation rigoureuse. Il ou elle s’initie à la philosophie en prenant connaissance des principaux moments de son évolution et de ses distinctions par rapport à la science et à la religion. Dans la culture gréco-latine, la rationalité philosophique s’est développée à travers la pratique du questionnement et de l’argumentation. L’étude de cette pensée est mise au service des objectifs d’acquisition personnelle d’une habileté à questionner et à argumenter.

L'être humain
340-102-MQ
Préalable : 340-101-MQ
Session : selon le programme d'études
Pondération : 3-0-3
Compétences : 4PH1
À partir des acquis de la démarche philosophique développée dans le premier ensemble, ce deuxième ensemble vise à ce que l’élève puisse caractériser, comparer et discuter des conceptions philosophiques de l’être humain. Il prend connaissance des concepts clés et des principes qui permettent de caractériser et de comparer entre elles différentes conceptions modernes et contemporaines de l’être humain. Il en reconnaît l’importance au sein de la culture occidentale. Il les analyse, les compare et les commente à partir de thèmes ou de problèmes actuels afin d’en discuter les enjeux pour la pensée et l’action.

Des conceptions de l’être humain de philosophes des époques moderne et contemporaine, tels R. Descartes, T. Hobbes, J.-J. Rousseau, K. Marx, F. Nietzsche, S. Freud, J.-P. Sartre et autres, sont à l’étude.

Éthique et politique
340-4EA-VM / 340-4EB-VM
Préalables : 340-102-MQ et 340-101-MQ
Session : selon le programme d'études
Pondération : 2-1-3
Compétences : 4PHP
Le troisième ensemble vise à ce que l’élève puisse porter un jugement sur des problèmes éthiques et politiques de la société contemporaine. Il lui faut se situer de façon critique et autonome par rapport aux enjeux et aux débats éthiques et politiques de la société actuelle. Il prend connaissance de différentes théories philosophiques éthiques et politiques, et les applique à des situations diverses choisies, notamment, dans son champ d’études. La dissertation philosophique est un moyen privilégié pour lui permettre d’acquérir et de développer la compétence.

Extrait de Formation générale, 2011, www.mels.gouv.qc.ca.

Les cours complémentaires de philosophie

Le Cégep du Vieux Montréal offre trois cours complémentaires de philosophie.

La pensée chinoise
Depuis longtemps coupéConfuciuse du reste du monde, la Chine sort depuis peu de son isolement : les textes issus de la tradition chinoise sont maintenant traduits et facilement accessibles aux Occidentaux. Et que révèlent ces textes anciens? Des messages d’une sagesse intemporelle et profonde, proposant des conceptions inspirantes de l’homme et de son rapport au monde. Ce cours vise à explorer cet univers en étudiant des textes provenant des trois principales écoles de sagesse chinoise : le confucianisme, le taoïsme et le bouddhisme. L’étudiant sera ainsi amené à sortir du cadre théorique occidental habituel afin de repenser, sous une nouvelle lumière, les questions fondamentales de l’existence humaine. Cette exploration amènera également l’étudiant à mieux évaluer la Chine du XXIe siècle qui connait actuellement d’importants bouleversements.
Responsable : Victor Drouin-Trempe

Identité de genre et identités sexuelles
Le cours Identité de genre et identités sexuelles fait partie du domaine des problématiques contemporaines. Ce cours propose de nous pencher sur la définition même de la féminité et de la masculinité à divers moments de l’histoire contemporaine et dans plusieurs contextes sociaux. Il s’agira de voir comment les identités sexuelles et de genre évoluent et sont pensées dans la culture occidentale et ailleurs.
Ce cours propose des outils pour comprendre les liens entre identité sexuelle, identité de genre et inégalités sociales et sexuelles ainsi que de connaître des moments importants de l’histoire politique des femmes et des identités et sexualités « en marge » (lesbiennes, gaies, bisexuelles, transsexuelles, transgenres, intersexuées, bispirituelles, queer.)Il est offert à tout élève de tousniveaux.
Responsables : Catherine Rouleau et René Dansereau

UtopiaÉcriture d’une Utopie
Ce cours a pour objectif de réfléchir le politique par l’écriture collaborative d’une utopie. Il vise à aider les étudiants à mieux comprendre, à mieux se situer et à se positionner de manière réfléchie et autonome par rapport au contexte social et culturel contemporain. Dans ce cours, les étudiants sont amenés à comparer les données historiques et les produits de l’imagination pour discuter des principes politiques et philosophiques. L’utilisation de la fiction comme moyen de réflexion favorise la critique des institutions ainsi que la proposition de transformations nécessaires au développement des idées. L’utopie prend la forme d’un site web édité en circuit fermé sur Wordpress.
Responsable : Rémi Laroche

Cours de programmes offerts par le département de philosophie

Au sein de programme Histoire et civilisation

La pensée humaine
Dans ce cours, les étudiants sont invités à concevoir le sens et la portée des idées et des institutions dans la civilisation occidentale. L’objectif poursuivi consiste à prendre conscience du développement de la connaissance humaine sous l’influence réciproque d’idées et d’institutions ayant façonné l’histoire de l’Occident. Or comme nous sommes nous-mêmes sous influence et que les institutions de notre époque ont des effets sur la façon dont nous comprenons l’histoire, l’enquête menée est réalisée de manière à ne pas perdre de vue le caractère problématique de cette situation.
Responsable : Rémi Laroche

Au sein du programme de Communication

Création sonoreCréation sonore
Ce cours comprend trois objectifs précis: l’écoute, la description et la production. Le premier objectif est d’amener l’étudiant à prendre conscience de l’environnement sonore et être à l’écoute de son milieu. Le deuxième concerne l’analyse des sons. Celle-ci fera appel à des termes techniques et tiendra compte des contextes culturels propres à la production sonore. L’étudiant apprend ainsi à décrire les sons. Le troisième objectif vise à familiariser l’étudiant avec les aspects techniques de la production sonore, c’est-à-dire la conceptualisation, l’enregistrement et la diffusion. Au terme du cours, il sera à même de produire un montage sonore.
Responsables : Xavier Brouillette et Victor Drouin-Trempe

Critique des médias

Dans ce cours, comme son nom l’indique, on critique les médias. On le fait de deux façons et pour deux raisons : d’abord, en tant que citoyens, on réfléchit sur le rôle des médias dans l’exercice de la démocratie en contexte d’hypermédiatisation et de « socialisation » des médias. Ensuite, comme il s’agit d’un cours du programme Arts, lettres et communication, option Médias, on prépare les futurs artisans et acteurs du monde des médias à assumer les responsabilités qui viennent avec leur métier.
Responsable : Paul Turcotte

Regards sur la culture

Ce cours vise à amener l’étudiant à réfléchir aux différents aspects de la culture. L’étudiant apprendra à les reconnaître au sein de diverses productions culturelles, à établir des liens entre ceux-ci et la société et à élaborer une réflexion critique sur la culture et la civilisation.
Responsable : Martin Godon

Court métrageRéalisation d’un court métrage de fiction

Le cours Réalisation d’un court métrage de fiction est l’occasion pour l’élève de scénariser, de réaliser et de diffuser un court métrage de fiction, projet qui, par la même occasion, pourrait lui servir à constituer un portfolio de sélection pour son admission dans certains programmes universitaires.

Ce cours favorise à la fois une approche théorique et pratique dans l’appropriation et l’application de techniques de scénarisation, de réalisation et de diffusion d’un court métrage de fiction. D’une part, le professeur favorisera l’exposé multimédia afin de présenter certaines notions théoriques (ex. : les normes régissant le type de production, les différentes étapes de l’écriture, etc.). D’autre part, une partie du cours sera réservée à des ateliers individuels et collectifs, à des études de cas, à des activités de discussion en sous-groupes (ex. : recherche, écriture, réalisation, etc.) et à des formations techniques (direction photo, direction artistique, conception sonore et montage) en collaboration avec le Service audiovisuel. Toutefois, la méthode pédagogique privilégiée dans ce cours est celle du projet qui vise l’application et l’intégration d’un ensemble de connaissances et d’habiletés dans la réalisation d’une création en trois volets : scénarisation, production et diffusion.

Le cours Réalisation d’un court métrage de fiction est donné conjointement par les départements de français, de philosophie et d’histoire de l’art et cinéma, les trois co-porteurs de l’option Médias.
Responsable : Stéphanie Kemp