Voici des projets de recherche menés par des professeurs du Collège.

Voici des projets de recherche menés par des professeurs du Collège.

 

Analyse de l’emploi du temps chez les étudiantes et les étudiants québécois et canadiens de niveau postsecondaire, PAREA 2015-2017

Michel Lalonde, sociologie (mlalonde@cvm.qc.ca)

Que font les étudiantes et les étudiants de niveau postsecondaire du temps dont ils disposent? Certes, ils se présentent en classe. Mais que font-ils du reste de la journée? Spécialement, quels efforts consacrent-ils à l’étude, aux devoirs et aux travaux? Quels arbitrages exercent-ils entre le temps consacré à leurs études et les autres activités qui sollicitent leur attention? Quel est exactement le jeu de vases communicants entre le temps scolaire et les autres activités, comme le loisir et le travail rémunéré?

Malheureusement, nos connaissances sur l’emploi du temps des étudiantes et des étudiants québécois et canadiens de niveau postsecondaire sont fragmentaires. Cette ignorance est d’autant plus regrettable que, comme nous le verrons, ces derniers jouissent d’une liberté considérable dans leur emploi du temps quand on les compare avec leurs prédécesseurs et avec les élèves de niveau secondaire. L’usage de cette liberté joue évidemment un rôle déterminant dans la réussite scolaire. La recherche proposée vise à mieux connaître l’emploi du temps des étudiantes et des étudiants afin de mieux équiper les établissements d’enseignement, notamment pour la planification des horaires d’activités et pour l’élaboration de mesures d’aide à la réussite, comme les outils de gestion du temps.

 

Optimisation multicritère de la prise d’images d’infrastructures de grandes dimensions : inspection des éoliennes, PART 2014-2016

Jean-Christophe Demers, Informatique (jc.demers@cvm.qc.ca)

L’inspection visuelle des infrastructures de grandes dimensions est une tâche difficile et dangereuse. Le développement d’un instrument pouvant prendre des images à partir du sol permet maintenant d’inspecter les éoliennes avec un grand succès. Cependant, les nombreuses contraintes environnementales, opérationnelles et matérielles de l’instrument rendent les acquisitions laborieuses, inefficaces et trop souvent, les résultats attendus ne sont pas au rendez-vous. Une limite technologique a été atteinte, et ce projet permettra de la franchir.

L’objectif est d’améliorer les performances de la tête optique afin d’obtenir des images de meilleure qualité en augmentant la vitesse d’acquisition. Plus particulièrement, ce projet consiste à réaliser la mise en place d’une plateforme de développement, développer plusieurs méthodes de contrôle et de correction d’images et, finalement, développer une stratégie optimale d’acquisition considérant tous les paramètres simultanément.

Au terme, nous devrions avoir un instrument d’acquisition performant capable de prendre des images selon une procédure d’acquisition automatique. De plus, la qualité des images sera virtuellement invariante aux conditions d’éclairage, au mouvement de la profondeur de champ. Le contrôleur développé par algorithme génétique permettra de faire les compromis locaux nécessaires à l’optimisation globale du résultat.

 

Moteurs Premium et efficacité énergétique, FRQNT 2011-2014

Mohamed Benhaddadi, Génie électrique (mbenhaddadi@cvm.qc.ca)

Le plus grand potentiel d’économie d’énergie électrique se trouve dans le domaine de l’entrainement électrique où, avec une part de marché de plus de 80 %, les moteurs asynchrones composent la part dominante. À ce propos, même si l’étude des performances technicoénergétiques de la machine asynchrone est l’un des sujets les mieux documentés et qu’aujourd’hui beaucoup de travaux sont consacrés à la spécificité des moteurs Premium, il n’y a pas encore de consensus de la communauté scientifique sur l’évolution du rendement du moteur Premium alimenté par un variateur de vitesse (drive) fonctionnant à différentes fréquences et charges. Dans le cadre de la présente recherche, un dispositif expérimental avec des capteurs et une instrumentation de très haute précision seront réalisés pour comparer les performances technicoénergétiques de différents moteurs Premium de 10 chevaux (hp) chacun, fabriqués par différents manufacturiers. L’apport du présent travail est de faire ainsi la ségrégation des pertes pour plusieurs moteurs, issus de différents constructeurs dans le but de faire ressortir l’optimisation des pertes de chacun des manufacturiers, ce qui permettra de faire des recommandations quant à de futures améliorations du rendement.

L’autre apport du présent travail va résider dans la comparaison expérimentale du degré de précision de chacune des trois méthodes d’estimation de la charge du moteur Premium sous différentes fréquences et charges et l’élaboration de recommandations concernant leur acceptabilité respective dans l’industrie.

Assistants de recherche : Victor Dufresne, Génie électrique; Régis Laprise, Génie électrique, Guillaume Sheridan-Paré, Génie électrique, Audrey Deslauriers, Génie électrique et Christian Gaudet, Génie électrique.

Boursiers étudiants du FRQNT 2014 : Victor Dufresne, Guillaume Sheridan-Paré

Activité en lien avec le projet : Moteurs Premium et efficacité énergétique, FRQNT 2011-2014 (PDF)

 

Analyse de certains effets établissements sur la réussite scolaire des élèves de niveau collégial au Québec, PAREA 2009-2011

Michel Lalonde, Sociologie (mlalonde@cvm.qc.ca)

Pour l’ensemble du réseau collégial québécois (cégeps et collèges privés subventionnés), la recherche vise à évaluer certains aspects de l’effet établissement à propos de la réussite scolaire telle que mesurée par l’obtention du diplôme. De façon générale, l’effet établissement désigne le rôle du contexte institutionnel à l’égard du cheminement des étudiantes et des étudiants. Bien que ces derniers se présentent aux portes du niveau collégial avec des acquis  individuels et un projet d’études, ce projet s’actualise dans un contexte institutionnel qui possède une consistance propre. La configuration des établissements peut favoriser, à des degrés divers, le maintien du projet d’études. La présente recherche cherche à établir si, outre des caractéristiques individuelles comme le sexe et la moyenne au secondaire, il  existe des caractéristiques propres aux établissements qui sont susceptibles d’exercer une influence sur l’obtention du diplôme.

Les dimensions suivantes sont considérées : la taille de l’établissement, l’importance relative des programmes au sein de l’établissement, la variété des programmes, la localisation géographique, la répartition des dépenses et la répartition préuniversitaire et technique. La méthode utilisée consiste en une analyse statistique de données (régression logistique) visant la cohorte d’élèves admis  à l’enseignement régulier dans un programme de DEC à l’automne 2002. Les données sont tirées principalement des rapports financiers des établissements compilés par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS), de la base de données CHESCO (MELS) et de l’enquête « Aide-nous à te connaître ».

Voici des recherches en collaboration menées par des équipes de professeures et professeurs du Collège.

Voici des recherches en collaboration menées par des équipes de professeures et professeurs du Collège.

 

Mise en œuvre d’un modèle d’équipe de soutien à l’enseignant pour répondre aux besoins des étudiants du collégial en situation de handicap, 2011-2015

Cette recherche porte sur la mise en oeuvre d’un modèle destiné à soutenir les enseignantes et les enseignants du collégial qui interviennent auprès d’étudiantes et d’étudiants en situation de handicap (ESH). Notre cadre de référence s’inscrit dans une perspective qui allie le modèle de processus de production du handicap (PPH) (Fougeyrollas et al., 1998) à celui de la situation pédagogique (Legendre, 1993). De façon spécifique, nos objectifs consistent à :

  • Analyser les situations de handicap pédagogique en développant et en utilisant une grille d’analyse-intervention de soutien;
  • Documenter les pratiques exemplaires d’individualisation de l’enseignement (c.-à-d., de différenciation pédagogique, d’accommodation, d’accommodement) mises en place par les enseignantes et les enseignants lorsqu’il y a réussite des apprentissages de leurs étudiantes et de leurs étudiants;
  • Amorcer le développement d’une forme simple et utile de soutien aux enseignantes et aux enseignants du collégial dans la réussite scolaire des étudiantes et des étudiants en situation de handicap, et ce, en enrichissant la démarche actuelle mise en place par les intervenants du Service d’aide aux élèves (SAIDE) du cégep du Vieux Montréal.

Une méthodologie alliant recherche-action et recherche qualitative est privilégiée. Les trois années de réalisation du projet permettent de travailler à l’élaboration et à la validation d’une grille d’analyse-intervention avec les professionnelles et les professionnels du SAIDE et des enseignantes et des enseignants du cégep du Vieux Montréal ainsi qu’au développement d’un modèle d’équipe de soutien aux enseignants.

Dans un premier temps, il est prévu de compiler 450 grilles d’analyse-intervention et d’en ressortir les éléments d’obstacles et favorisant l’apprentissage des ÉSH. Ces données seront complétées pour identifier plus en profondeur les pratiques exemplaires d’individualisation par des entrevues semi-structurées auprès d’enseignant.e.s (N=25), d’étudiant.e.s (N=25) et de parents (N=10). Un journal de bord sera tenu par les chercheuses et les collaborateurs du milieu de pratique.

L’équipe de recherche se réunit aux 6 semaines, tout au long de la recherche, pour échanger et effectuer les ajustements nécessaires au développement du modèle d’équipe de soutien ainsi qu’à la grille d’analyse-intervention appelée à évoluer au-delà de ce projet.

Enfin, une première évaluation du soutien apporté aux enseignants au cours de ce projet implique la réalisation d’entrevues semi-structurées auprès d’enseignant.e.s (N=25) et du personnel intervenant du SAIDE (N=6) ainsi que l’analyse des journaux de bord. La réalisation de ce projet permettra de porter, pour une première fois, un regard scientifique sur le phénomène de l’inclusion au collégial d’ÉSH tout en impliquant les acteurs de première ligne dans la démarche.

 

L’état de la connaissance et de la reconnaissance de la personne présentant un trouble du spectre de l’autisme (TSA)

FRQSC, 2011-2013

  • Nathalie Poirier, Université de Montréal, chercheuse principale
  • Mildred Dorismond, Soins infirmiers, cochercheuse, CVM (mdorismond@cvm.qc.ca)

Ce projet a pour but de mettre en parallèle les connaissances issues des publications scientifiques et les perceptions de la personne autiste et de son entourage, permettant ainsi de planifier de meilleures actions à poser tout en favorisant l’intégration de la personne autiste dans la société.

Pour ce faire, la recherche se divise en trois parties où la première se veut une recension systématique des écrits portant sur des thèmes précis associés à la problématique de l’autisme, tels que :

  1. la prévalence et le diagnostic
  2. la santé
  3. la famille
  4. les interventions efficaces
  5. le milieu de garde éducatif
  6. le milieu scolaire
  7. l’adolescence
  8. la vie adulte
  9. l’aspect politique et juridique

La deuxième partie explore en profondeur la perception de la fratrie et celle des parents de la personne présentant un trouble du spectre de l’autisme (TSA). La dernière expérimente un questionnaire quantitatif cherchant à établir la connaissance et la reconnaissance de ces personnes.

Jusqu’à présent, aucune recherche n’a été conduite en contexte québécois pour préciser l’état des connaissances et de la reconnaissance des TSA.  Cette recherche constitue un apport indéniable à l’avancement des connaissances des caractéristiques des personnes présentant un TSA selon les critères diagnostiques et les niveaux de sévérité suggérés dans le DSM-V.  De par ces informations, il sera intéressant d’analyser les convergences et les divergences de définitions et de vérifier si ces similitudes ou différences sont perçues par la famille (les parents et la fratrie), les intervenants et les personnes présentant ce trouble.

 

Intégrer les nouvelles populations étudiantes en situation de handicap : mission possible! 

2010-2013

Dans le cadre du réinvestissement en enseignement supérieur par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS), une équipe travaille à la mise en œuvre d’un projet intitulé « Intégrer les populations dites émergentes aux études supérieures: Mission possible! » Quatre établissements y participent : l’Université de Montréal, l’Université du Québec à Montréal, le Collège Montmorency et le cégep du Vieux Montréal.

Ce projet propose l’élaboration d’un modèle de transition pour l’intégration de populations étudiantes dites émergentes, généralement appelées « Nouvelles populations en situation de handicap ». Les populations visées sont composées des étudiant.e.s ayant des troubles d’apprentissage (TA), des troubles envahissants du développement (TED), des troubles déficitaires de l’attention (TDA/H) et des troubles graves de santé mentale (TGSM). Pour ce faire, des activités permettront d’explorer les bonnes pratiques d’intégration de ces élèves ainsi que  les besoins des enseignant.e.s afin de leur fournir des outils d’informations ou des formations pour les soutenir adéquatement.

Voici des recherches menées avec la collaboration du CRISPESH.

Voici des recherches menées avec la collaboration du CRISPESH.

Application pédagogique de la conception universelle de l’apprentissage, PCUC, 2013-15 

Collaborateurs :

  • Université du Québec à Montréal
  • Université de Montréal
  • Cégep Marie-Victorin
  • Collège Montmorency
  • Cégep du Vieux Montréal

Ce projet propose, au cours des deux prochaines années, l’élaboration d’applications pédagogiques conçues selon les principes de la conception universelle de l’apprentissage (CUA) afin de soutenir les enseignant.e.s dans la planification de cours répondant tant aux besoins des étudiant.e.s en situation de handicap (ESH) qu’à l’ensemble des étudiant.e.s de la classe. Le projet se situe dans une perspective proactive et propose des solutions pédagogiques axées sur la planification plutôt que sur des réponses aux besoins individuels.

En effet, la CUA est un modèle de plus en plus reconnu en tant que cadre efficace, proactif et durable pour l’optimisation d’une accessibilité de l’éducation. Les solutions proposées sont plus économiques et écologiques qu’un modèle basé sur l’accommodement rétroactif des besoins individuels. La CUA ne propose pas d’approche « clés en main », mais offre plutôt un cadre d’appuis pédagogiques flexibles et variés (processus, structures, contenus, etc.) permettant d’adapter les approches didactiques aux capacités d’apprentissage de l’étudiant tout en renforçant le savoir-faire des enseignant.e.s.

Il s’agit donc ici d’adapter le modèle américain de l’Universal Design for Learning aux réalités socioculturelles québécoises de nos établissements francophones d’enseignement postsecondaire. Dans cette optique, nous inviterons le corps enseignant à participer au processus de recherche, de développement et d’application, une concertation indispensable à la promotion d’une réelle égalité des chances, qui ne freine ni l’exigence de qualité ni l’élévation du niveau global du savoir.

 

L’amélioration du français écrit des adultes ayant un trouble d’apprentissage, soutenus pas les aides technologiques, PART 2012-2014

Pour ce projet de recherche PART-IS d’une durée de deux ans, le Centre de recherche pour l’inclusion scolaire et professionnelle des étudiants en situation de handicap (CRISPESH) et l’Association québécoise des troubles d’apprentissages (AQETA) désirent collaborer afin d’étudier comment les adultes ayant un trouble d’apprentissage (TA) intègrent les aides technologiques à leurs stratégies d’autocorrection dans l’exercice de l’écriture du français. L’intérêt pour l’utilisation des aides technologiques par les adultes ayant un trouble d’apprentissage (TA) est tangible. La majorité des étudiants du collégial et de l’université ayant un TA est déjà équipée d’outils comme les logiciels de traitement de texte ou de synthèse vocale, les correcteurs grammaticaux et les dictionnaires électroniques. Le problème, c’est qu’il existe peu de recherches qui ont permis de documenter de façon suffisamment détaillée la contribution de ces aides technologiques. De plus, il reste toujours à démontrer que les aides technologiques ont un effet particulièrement positif sur la qualité du français de leurs utilisateurs ayant un TA. Nous ne connaissons donc pas les bénéfices réels de l’utilisation de ces aides technologiques pour les adultes ayant un TA, que ce soit en contexte scolaire ou sur le marché du travail.

Nous voulons étudier et documenter cette utilisation et, par le fait même, confirmer que les aides technologiques à la correction permettent aux adultes ayant un TA d’améliorer leur français écrit. L’objectif principal du projet est l’amélioration de la qualité du français écrit des adultes ayant un trouble d’apprentissage, dont le contexte social privilégie la communication écrite pour l’échange interpersonnel et l’épanouissement communautaire. Nous situons notre recherche dans le champ disciplinaire de la didactique des langues et dans celui des sciences de l’éducation. Nous estimons que les résultats de cette recherche permettront d’améliorer les formations et l’accompagnement offerts aux adultes ayant un TA par des partenaires du CRISPESH et de l’AQETA, et ce, en vue d’une utilisation adéquate, inclusive et enrichissante des aides technologiques.

Voici les groupes de recherche présentement en activité au CVM.

Voici les groupes de recherche présentement en activité au CVM.

 

Voici les recherches menées au CVM par des chercheuses et des chercheurs de l'extérieur.

Voici les recherches menées au CVM par des chercheuses et des chercheurs de l’extérieur.

  • Programme de soutien pour faciliter la réussite des personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme aux études postsecondaires, 2014
    Valérie Michaud, Université du Québec à Montréal, doctorat
  • Les souvenirs épisodiques reliés au travail : prédicateurs de la qualité de vie au travail, 2014
    Frédérick Philippe, Université du Québec à Montréal
  • Identification de stratégies d’évaluation formative utilisées par des superviseuses et superviseurs de stagiaires de programmes de techniques humaines au collégial lors de la supervision sans observation directe, 2013
    Katia Leclerc, Université de Sherbrooke, maîtrise
  • Enseignement et évaluation des attitudes en Techniques de travail social, 2013
    Marie, Beauchamp, Université de Sherbrooke, maîtrise
  • Intégrer les nouvelles populations en situation de handicap aux études supérieures: Mission possible!
    Volet 2 : « Identifier, harmoniser et consolider les meilleures pratiques »
    , 2012
    Anne-Laure Massé et Marie-Pier Rivard, Université de Montréal
  • Les facteurs explicatifs de la rétention chez le personnel infirmier diplômé hors Québec, 2011
    Marie-Douce Primeau, Université de Montréal, doctorat
  • Enquête panquébécoise sur les usages, les compétences, les attitudes, les avantages et les défis inhérents à l’usage des TIC par les étudiants du postsecondaire, 2011
    Bruno Poelhuber, Université de Montréal
  • Le processus de développement de la réflexion éthique chez des enseignants du collégial, 2011
    Christiane Gohier, Université du Québec à Montréal
  • Projet provincial des consortiums collèges-universités impliqués dans le programme de formation infirmière intégrée
    DEC-BAC, 2010
    Francine Girard, Université de Montréal
  • Les défis d’étudier loin de chez soi : regards sur le parcours et l’intégration d’étudiants migrants (volet 1), 2010
    Julie Maréchal, Éric Richard. Cégep François Xavier-Garneau
  • Portrait actualisé des croyances et des pratiques en évaluation des apprentissages au collégial, 2010
    Danielle-Claude Bélanger, Cégep de Maisonneuve