COLLECTION PRISE 1

Lucarne Supernova

No 40
Julien Bousquet


PRÉAMBULE

Itinéraire rabroué

Voilà le destin
Celui qu’on a en main
Sans voiles, mais déchiré

La tête engloutie
Les cris forts d’automne qui volent sur l’asphalte
Les battements dégainés la carapace servile
J’ai les sens lents
Corridors sans tuiles, le haut-de-forme usé
Dans un streptocoque annoncé

Il pleut des vagues, des poissons rayés
Des musiques fades et des fées étendues dans l’atmosphère
Le visage étroit
Et l’espérance cassée
Dans mon aura je vois les pères

Dans les lois, dans la tombe commune
Sous mes manches courtes
Et mes caleçons nus
Les téléphones sont plâtrés contre les bulles
La télévision est châtrée
Enfin



TEXTE INTÉGRAL EN PDF




Retour aux publications Automne 2001