Passages



COLLECTION PRISE 1
Passages
No 57, mai 2004
Caroline L'Heureux


PRÉAMBULE

Je crois que l’amour s’invente. Les humains se rejoignent inéluctablement au lit, se cramponnent au sommier et supportent l’autre qui tombe. Sous l’horizontal matelas, l’obscurité est opaque. Le sol est dur pour les pieds qu’on a déchaussés. Pure création. J’aime cette grandiose machination. L’amour se crée et se raconte. C’est à l’humain que revient la tâche d’être bon écrivain.



TEXTE INTÉGRAL EN PDF




Retour aux publications Hiver 2004