COLLECTION LA MAIN À LA PLUME

No 18

PRÉAMBULE

Le processus d'apprentissage de l'écriture littéraire passe bien souvent par la lecture d'uvres majeures et par leur analyse. Une façon efficace de bien faire ces deux opérations, c'est celle du pastiche, c'est-à-dire « écrire à la manière de... ».

Pour l'exercice dont on trouvera les textes dans ce recueil, j'ai d'abord lu avec les élèves quelques poèmes importants tirés du Parti-pris des choses de Francis Ponge : L'huître, La cigarette, L'orange, etc. Le premier contact avec cette poésie austère et rugueuse a d'abord pris la forme de l'étonnement. Puis, avec l'analyse du lexique, avec celle des images -- qui sont pourtant bel et bien présentes dans cette écriture apparemment froide et quasi-scientifique --, les élèves ont peu à peu compris la mécanique et, je crois, été capables, rapidement, de jouer avec le langage, un peu comme Ponge lui-même l'avait fait.

J'ai alors déposé devant chacun des élèves, sur sa table de travail, une petite pomme de pin -- d'épinette, en fait --, une
« cocotte » comme on dit. Et puis, ils ont écrit, pendant environ une heure, un petit texte serré. Quand j'ai lu le tout, le soir au coin du feu, j'ai été étonné de la beauté de plusieurs d'entre eux. J'ai fait faire des corrections. Alors, les voici, ces
« cocottes » multiples et variées, mais pourtant toutes un peu parentes; pour votre plaisir, je l'espère.

Jean Bélanger



TEXTE INTÉGRAL EN PDF DISPONIBLE BIENTÔT



Retour aux publications Hiver 1997