Goya: le peintre des ténèbres

 Daniel Santiago

Francisco Goya est considéré par plusieurs comme le père de l’art contemporain. Ce peintre espagnol est, à mes yeux, le peintre le plus passionnant et le plus intéressant qui soit,  incluant Salvador Dali, El Greco et Velasquez . Commençant sa carrière après la fin de la période baroque, il vécut une vie très tourmentée dont on retrace l’itinéraire dans de nombreuses toiles. Pour comprendre cet individu, il faut également comprendre l’Espagne en cette époque. Une époque bouleversante qui explique ses œuvres d’arts macabres et angoissantes. Certains décrivaient Goya comme un aventurier, un sage et un savant. Qui est Goya? Portrait d’un homme troublé à une époque bouleversée.

Espagne, 1746. Goya naît dans une époque de désorganisation politique durant le règne de Philippe IV, petit fils de Louis XIV. C’est un temps de misère et de famine. Les nobles sont aussi pauvres que les mendiants dans les rues. La nourriture se fait rare et les emplois aussi. Meurtrie dans la chair, mutilée dans ses ambitions, l’Espagne de Charles Quint n’est plus. Elle n’espère rien d’autre que de conserver à l’intérieur de ses frontières géographiques et spirituelles son unité et son originalité. Depuis que Philippe est monté sur le trône, il ne pense qu’à panser les plaies de l’Espagne en essayant d’éviter les guerres et de contrôler la paysannerie aux abois . La moitié de la population se compose de laboureurs et de journaliers qui louent leurs bras à maigre prix aux propriétaires terriens. Voilà le peuple , “el comùn”, auquel il faut ajouter l’embryon de prolétariat urbain que constituent les artisans, les bricoleurs et les domestiques. Le commerce important est entre les mains d’étrangers. À l’époque, la peinture n’est pas vue  comme un métier d’artiste mais comme un banal métier artisanal.

José Goya et Gracia de Lucientes mirent au monde quatre enfants. Rita, Thomas, Camillo et Francisco. José, le père, était doreur de profession, mais arrêta pour exploiter quelques arpents de terre et nourrir sa famille. Thomas, l’aîné, voulait devenir doreur comme son père, Camillo, prêtre et Francisco peintre, bien sûr. Francisco vînt au monde à Fuendetodos, un petit village dans la région d’Aragon. Durant son enfance, Francisco était  un enfant passionné par la nature. À quatorze ans, sa famille s’installe à Saragosse. Malgré son jeune âge, il songe à engloutir le monde comme un pain d’une livre. Là, il rencontra son mentor, José Lujan. Un homme très respecté à l’époque. Il enseigne à des élèves, même les plus démunis, pour l’amour de l’art. Avec lui, Goya apprend l’essentiel de la peinture. À dix-sept ans, Goya est déjà un bon artiste et se dirige vers Madrid, la capitale, pour entreprendre sa carrière, comme tous les gens à l’époque.

Pendant ce temps c’est le roi Charles III qui participe à une compétition à l’Académie de San Fernando et qui perd, de même qu’en 1766.   En 1770, Goya quitte Madrid pour aller à Rome, où il vit de ses œuvres. Pendant ce temps, il crée de nombreuses œuvres . Beaucoup de personnes le définissent comme ayant une personnalité remarquable, indépendante et sans aucun préjugé. Il savait également comment faire des fresques et à son retour d’Italie, fin 1771, il peint l’église de la Sainte Vierge Del Pilar à Zaragosa. En 1774, il se marie avec Josefa Bayeu, sœur de l’artiste Francisco Bayeu. En 1780, il est élu membre de l’Académie San Fernando. Cinq ans plus tard, il devint directeur député du département de peinture. Le 25 avril 1785, après la mort de Charles III, il devînt peintre officiel de la cour de Charles IV. En 1792, il est atteint de surdité à cause d’une grave maladie. Sa gaieté disparaît lentement. Ses œuvres devinrent puissantes et expressives. Il peignait désormais pour lui. Durant la dernière partie de sa vie, il déménage en France où il entreprend les œuvres les plus macabres, dont Saturne dévorant un de ses fils, en 1823, une œuvre extravertie issue de son étrange génie hanté. Il meurt en 1828 après 82 années de magnifiques œuvres d’art.

Goya a créé plusieurs techniques de travail. L’art contemporain, comme nous le connaissons présentement, a été révolutionné par Goya. Sans oublier les techniques de gravures qui ont transformé les gravures en œuvres d’art. Les Caprices de Goya (1794-1799), ont créé les catégories en gravure.  On parle désormais de gravures réalistes, satiriques et poétiques. Ses gravures sont reconnues dans le monde entier et font partie de la magnifique collection de Goya au Museo del Prado à Madrid.  Quelques artistes comme Renoir et Manet ont suivi le style réaliste de Goya. Dégoûté par le régime politique qu’il considérait comme réactionnaire et brutal, il invectivait ces éléments horrifiques et les méprisait en présentant les héros en tueurs, comme le démontre la peinture :  Le 2 mai (1808) datant d’une époque meurtrière marquée par les guerres, spécialement sous Napoléon. Goya eut aussi quelques aventures, en particulier avec la duchesse d’Alba, également connue comme, La Maja . Il la peint à plusieurs reprises.

Concluons en affirmant que Goya a révolutionné les techniques de peinture et de gravure. L’art en général a été influencé par cet artiste longuement apprécié par le peuple. J’ai énormément appris à son sujet en faisant cette recherche. Je vois Goya comme étant un artiste très expressif et possédant une imagination parfois macabre. Ses œuvres d’art sont parmi les plus appréciées, du XVIIIe siècle jusqu’à nos jours.

Le passé composé, Vol1, No1 (avril 2000)

© CVM, 2004