Historique

La comptabilité moderne
Le frère Luca Bartolomes Pacioli, Italien du XVe siècle né en 1445, serait l'inventeur de la comptabilité moderne. Cependant, Benedetto Cotrugli serait l'inventeur de la comptabilité à partie double. L' Association of Chartered Accountants aux États Unis offre un historique très complet avec des photos.

John Carey, un américain, aurait signé un livre sur l'hitoire de la comptabilité.

Le manuel de Michael Gibbins chez l'Éditeur ERPI présente aussi quelques pages sur l'historique de la comptabilité.

À la page 108 du volume de Georges Ifrah intitulé La comptabilité des illétrés, on retrouve des informations sur la comptabilité gravée sur les parois rocheuses. Source: Georges Ifrah, Les chiffres ou l'histoire d'une grande invention, Robert Laffont, Paris, 1985, 334 pages, ISBN 2-221-00936-3

Origine de la représentation des biens
La comptabilité tire son origine de la nécessité de décrire la situation économique ou de faire des échanges et d'en indiquer la trace sur un support. À l'origine, on utilisait une tablette en terre cuite. Au Louvre, dans la section Antiquités orientales, vous pouvez voir le bilan d'une ferme agricole sur une tablette d'argile à 10 colonnes semblable à l'image à gauche. C'est la pièce numéro AO6036 qui date de 2040 avant J-C sous le reigne du roi d'UR III en Mésopotamie. Bien après l'invention de l'agriculture (période néolithique - 9000 avant J.C.), l'humain a eu l'idée d'échanger son surplus de biens pour d'autres. Comme il n'était pas toujours facile de transporter ces biens pour les échanger, l'homme inventa la représentation de ces biens et leur quantité. Ainsi naquit l'écriture et le nombre. Pour ce faire, les Amorrites inventent le calculi.

Avant l'écriture et le calcul : les calculis
En Syrie, les Amorrites ont habité Mari, vieille cité état fondée 2 900 ans avant J.-C et détruite par le feu en 1760 avant J.C.. Située près de l'Iraq sur l'Euphrate, on a découvert à Mari le premier alphabet. C'est là qu'est née l'écriture pictographique. Les jetons-calculi en argile, petits objets en terre cuite de la grosseur d'un dollar canadien, symbolisaient un bien (blé, vache, agneau...). On y gravait des stries pour en indiquer le nombre. Enfilés sur une ficelle ou cachés dans une bulle d'argile vide, les calculis représentaient une partie de leur actif, c'est à dire les produits à vendre ou achetés.

Photos tirées du livre de Fortin Michel, Syrie, Terre de civilisations, Les Éditions de l'homme, 1999, pour le Musée de la civilisation, 347 pages ISBN 2-7619-1491-0

Retour au début de cette page

Tous droits de traduction, de reproduction et d'adaptation interdits sans l'autorisation écrite de Michel Laflamme


Le grand voyage des chiffres est un très bon article illustré que vous trouverez dans le journal La Presse (publié à Montréal, Canada) dimanche 7 mars 2004 section Science Plus page 8. Cet article sur l'origine et la représentation des nombres par des hiéroglyphes égyptiens en passant par le Nagari et l'arable nous résume la thèse de M. Stephen Chrisomalis, anthropologue de l'Université de Toronto. Il démontre que les chiffres alphabétiqures grecs, dont Euclide se servait, ont été importés d'Égypte.

Sources bibliographiques de l'iconographie illustrant l'animation de l'exposition : Syrie, terre de civilisations et de l'atelier Du calcul à l'alphabet présentés au Musée de la civilisation à Québec à l'été 2000

  1. JEAN, Georges. L'Écriture, mémoire des hommes, Paris, Gallimard, 1987. Coil. Découvertes Gallimard archéologie.
  2. ROAF, Michael. Atlas de la Mésopotamie et du Proche Orient ancien, Oxford, Brepols, 1991. Trad. par Philippe Talon.
  3. BOJTERO, Jean et STÈVE, Marie-Joseph. Il était une fois la Mésopotamie, Paris, Gallimard, 1993. Coll. Découvertes Gallimard archéologie.
  4. COUTIN, André et GRENIER. Jean-Claude. "La Syrie ",GÉO, août 1997. Photos de Georg GERSTER.
  5. LA FAN, Howard. "Ebla: Splendor of an Unknown Empire", National Geographic, December 1978. Paintings by Louis S. GLAZMAN. Photographs by James L. TANFIELD.
  6. McINTOSH, Jane. Trésors de l'archéologie, Paris, Gallimard, 1994. Coll. Les yeux de la découverte, Gallimard. Photographies Geoff BRIGHTLING. Édition française préparée par Frédéric Morvan. Version française d'une publication de Dorling Kindersley, Londres, 1994.
  7. Collectif. L'aube des civilisations, Paris, Gallimard-Larousse, 1991. Coll. Découvertes junior.
  8. SCARRE, Dr Chris, sous la direction de. Grand atlas de l'archéologie, Paris, Larousse-The Times, 1990.
  9. WALKER, C.B.F Reading The Past CUNEIFORM, Univ. of Calif Press and The British Museum.
  10. CHADWICK, Robert. Introduction To Cuneiform Writing,Québec, BCSMS Bulletin 31, 1996.
  11. Fortin Michel, Syrie, Terre de civilisations, Les Éditions de l'homme, 1999, pour le Musée de la civilisation, 347 pages ISBN 2-7619-1491-0

Service de 1'éducation/2OOO.06.20
Musée de la civilisation, Québec, Canada