C
Pacific Blue encore plus rapide que Deep Blue
IBM a livré au département américain de l'Énergie l'ordinateur le plus rapide au monde. Il est capable de faire 4 000 milliards de ca1culs par seconde.

Ce super-ordinateur, baptisé Pacific Blue, sera utilisé par le laboratoire national de Livermore en Californie pour, entre autres, les opérations de simulation nucléaires.

"Paciflc Blue est deux fois plus puissant que l'ordinateur le plus rapide actuel, Deep Blue, qui va être vert d'envie", a déclaré M. Al Gore, vice-président américain de IBM, en ajoutant que "Pacific Blue permettra également de réaliser des prévisions météorologiques beaucoup plus précises, et de mieux comprendre des phénomènes complexes comme les changements climatiques mondiaux".

Pacific Blue est 15 000 fois plus rapide qu'un ordinateur personnel de dernière génération. Il contient 58 000 processeurs ultra-rapides et plus de six kilomètres de câbles électriques.

Résumé de Agence France-Presse, WASHINGTON, 26 octobre 1998
Lors de leur première partie d'échec, Garry Kasparov avait battu Deep Blue qui pouvait calculer 200 mouvements à la seconde. En 1997, à leur deuxième rencontre, Deep Blue l'a emporté grâce à l'analyse logiciel (deep computing). On avait analysé pour Deep Blue des millions de jeux en retenant pour lui les meilleurs. Les Affaires 7 nov.98 p.T9
La puissance de l'ordinateur n'est plus restreinte à sa capacité de calcul mais lié au logiciel d'analyse relationnelle des données et à un affichage des relations utiles à la décision. mlaflam

Page d'accueil                                Retour au début de cette page

Tous droits de traduction, de reproduction et d'adaptation interdits sans l'autorisation écrite de Michel Laflamme