Vocabulaire sonore

par Charles de Mestral, Cégep du Vieux Montréal.

 

Quelques noms et ouvrages pertinents

 Pierre Schaeffer, compositeur et chercheur sonore de nationalité française, auteur entre autres du Traité des objets musicaux, 1966.

 Michel Chion, compositeur et spécialiste du son cinématographique de nationalité française. Auteur entre autres de Guide des objets sonores, 1983; L'Audiovision, 1990.

 R. Murray Schafer, compositeur, éducateur et chercheur sonore de nationalité canadienne. Auteur entre autres du Paysage sonore (en anglais: The Tuning of the World)

 

  Termes généraux - Reproduction sonore - Termes sonores cinématographiques - Termes employés par Michel Chion et Pierre Schaeffer - Vocabulaire sonore de R. Murray Schafer

 

Termes généraux

Fréquence Désigne, subjectivement, la note musicale; réfère, en physique, à la variation périodique de la pression de l'air. La fréquence est mesurée en ondes hertziennes (Hz). On parle de fréquences graves, moyennes, aiguës.

Rythme Son répétitif alternant éléments forts et moins forts. Cet élément est proprement trans-sensoriel et on retrouve des éléments analogues dans le visuel et le narratif.

Timbre (harmonique) La couleur sonore d'une note causée, dans une note musicale, par la présence de fréquences harmoniques (qui sont des multiples arithmétiques de la note principale) et qui ne sont pas perçues comme notes distinctes.

Volume L'intensité subjective sonore. Réfère, en physique, à l'amplitude de la variation de la pression de l'air. Mesurée sur l'échelle logarithmique des décibels (dB).

 

 

Reproduction sonore

Analogique Réfère à l'enregistrement et la reproduction sonore continus, par exemple sur bande magnétique, par opposition à l'enregistrement numérique qui découpe le son en de nombreux échantillons sonores instantanés.

Attaque Le début d’un son continu, dont on a découvert qu’il facilite la reconnaissance du son. Par exemple, si on coupe l’attaque d’une note de trompette, on a de la difficulté à  identifier l’instrument.

Bruit blanc Son utilisé en montage sonore qui contient toutes les fréquences audibles. Ressemble au son d'une masse d’eau qui coule.

Électroacoustique Terme qui réfère à l’emploi de l'électricité dans le domaine acoustique: la transmission, l'amplification, l'échantillonnage, l'enregistrement et la reproduction des sons par l’intervention du courant électrique, ainsi qu'une catégorie de musiques produites avec ces moyens. À l'origine, le terme s'appliquait à la musique de recherche peu connue du grand public, mais désigne par la suite des musiques actuelles employant des systèmes d'échantillonnage et de répétition sonores numériques. 

Enveloppe Variation du volume sonore d'un son du début à la fin. Par exemple, dans les sons de synthétiseurs à clavier d'origine, on emploie le sigle :  ADSR (en anglais : attack, decay, sustain, release).

Fidélité Qualité de la reproduction sonore, comparé à l'original.

Grain Notion appliquée métaphoriquement à la perception d'une sonorité rugueuse, par analogie avec les domaines tactile ou photographique, impliquant la présence de petites structures sonores multiples.

Monophonie, stéréophonie, multipiste Indication du nombre de canaux distincts d'un système de diffusion sonore : un, deux ou plusieurs destinés à la diffusion sur des haut-parleurs séparés dans l'espace d'écoute. Paradoxalement, au cinéma, le terme Dolby Stereo a généralement désigné au moins quatre canaux de diffusion sonore

Numérique Réfère, dans le domaine sonore, à l'enregistrement par numérisation ou inscription chiffrée de la valeur de la pression de l'air d'instant en instant, actuellement 44100 (standard CD) ou 48 000 (standard vidéo) fois par seconde. Entre deux échantillons, l'information n'est pas retenue. En anglais: "digital", de "digit", voulant dire chiffre.

Perspective (espace) sonore Proximité apparente du microphone aux sources sonores. Un enregistrement plus distant incluant des éléments de réverbération sonore et d'autres sons crée l'impression de l'espace.

Plans sonores Termes analogues aux notions d'avant-plan, plan moyen, arrière-plan. Termes utilisés dans l'analyse d'environnements sonores. 

Polyphonie Terme musical qui réfère à la combinaison de plusieurs lignes musicales. Utilisé métaphoriquement en montage sonore électroacoustique pour désigner la présence simultanée de plusieurs entités sonores distinctes constituant un effet d’ensemble.  

Présence Netteté du son causée par la présence de fréquences aiguës, parfois perdues dans un enregistrement de mauvaise qualité.

 

 

 

Termes sonores cinématographiques

Ambiance sonore Ensemble des sons environnants d'une scène, servant généralement à la définir. Cet élément, comme celui de rythme, est proprement trans-sensoriel et l'ambiance générale résulte souvent d'une synthèse audiovisuelle et narrative.

Bruitage Production de sons nécessaires pour meubler l'action. Il s'agit souvent de sons acceptés comme vrais, mais qui ne le sont pas en réalité.  Aux États-unis le bruiteur se nomme parfois Foley Artist, terme qui vient du nom de Jack Foley. Avec l'amélioration de la qualité technique sonore, cette dimension peut jouer un rôle plus important. Ce terme recoupe et étend le sens de la notion d'effets sonores (en anglais: sound effects).

Diégétique Son de source visible ou potentiellement visible. Son objectif. Du grec ancien, diegesis, histoire racontée.

Métaphore (sonore) Walter Murch a écrit que "La réussite d'une nouvelle association [expressive de sons et images] est en quelque sorte une métaphore, et chaque métaphore est comprise momentanément comme une erreur, mais tout à coup, comme une vérité plus profonde exprimée au sujet de la chose désignée et notre relation avec elle. Plus l'écart est grand entre la chose et le nom, plus profond en est la vérité potentielle exprimée."

Motif sonore Son associé à un élément dramatique et réutilisé, avec ou sans variation, par exemple le leitmotiv musical fréquemment employé dans la musique de cinéma.

Nondiégétique Sons qui ne sont pas de sources visibles ou potentiellement visibles mais employés de façon narrative, illustrative, émotive, par exemple :  voix divines, sons d'ambiance, musique atmosphérique, etc. Son subjectif. On peut parler d'emploi métaphorique du son.

Point d'écoute Analogue mais pas identique à la notion de point de vue de la caméra.

Postsynchronisation Si on doit refaire l'enregistrement des voix ou ajouter des bruits à la trame sonore d'un film, on doit les (post)synchroniser tout en créant l'impression de la spontanéité. De nombreux effets sonores sont réalisés par des techniques de bruitage et doivent sembler convaincants sans nécessairement être vrais.

Sens encodé / sens incarné (en anglais : encoded / embodied )

Walter Murch, célèbre monteur sonore du film Apocalypse Now, distingue deux pôles logiques: celui du sens encodé (en anglais: encoded) et celui du sens incarné (en anglais:  embodied). Par exemple, la voix humaine sert à communiquer des informations précises, mais ne manque pas de musicalité. À l'autre bout du spectre, la musique est un puissant transmetteur d'émotions, mais elle fonctionne parfois en termes de sens stéréotypé. Une musique chinoise, par exemple, situant un plan en Chine. Selon Walter Murch, ces deux logiques sont comprises indépendamment par le spectateur. Au moment du montage sonore, on peut ajouter un élément de sens encodé sur de la musique sans surcharger la compréhension de l’auditeur.

Surround sound En français : son environnant. Terme anglais consacré de la cinématographie américaine pour désigner les systèmes de son multipistes à partir des années 50. À partir des années 70, le Dolby Stereo comportait, paradoxalement, au moins 4 canaux à la diffusion.

 

 

 

Quelques termes employés par Michel Chion, compositeur et spécialiste du son cinématographique (dont plusieurs empruntés à Pierre Schaeffer)

Acousmatique Son entendu sans en percevoir la cause.

Anempathique Sons qui semblent ignorer la logique dramatique à l'écran.

Contrat audiovisuel Entente tacite consistant à ignorer le fait que les sons proviennent de haut-parleurs et à les associer aux images à l'écran. 

Écoute réduite Un mode d’écoute qui, ignorant la cause ou le sens codé d'un son, se veut attentive à ses qualités propres, relatives par exemple à la  fréquence, au volume, au timbre, au rythme.

Écoutes (trois) Trois modes d'écoute définis par Pierre Schaeffer et Michel Chion. L'écoute causale cherche à déterminer la cause du son. L'écoute sémantique cherche à comprendre le sens codé d'un son, par exemple celui d'une phrase parlée. L’écoute réduite porte l’attention sur les caractéristiques particulières du son (fréquence, volume, rythme, timbre), indépendamment des causes ou des sens encodés.

Écoutes (quatre) Quatre termes français désignant des modes d’écoute définis par Pierre Schaeffer et Michel Chion en fonction de deux axes : OBJECTIF / SUBJECTIF et ABSTRAIT / CONCRET :

ABSTRAIT                 CONCRET

comprendre                 écouter            OBJECTIF

entendre                      ouïr                  SUBJECTIF

Empathique Qualité de sons ou musiques accordés à l'émotion dramatique.

Indices sonores matérialisants Sons qui matérialisent certaines sources sonores visibles ou impliquées visuellement.

Logique interne, logique externe La logique sonore interne semble émaner de l'action visuelle, alors qu'une logique sonore externe semble faire irruption dans l'action.

Objet sonore Phénomène sonore perçu et écouté comme un ensemble cohérent. Il s'agit d'un terme important défini par Pierre Schaeffer référant à des sons objectivés par le processus de l'écoute réduite et sujets, ainsi, à l'étude et à l'utilisation électroacoustique.

Sillon fermé / cloche coupée Expérience de Pierre Schaeffer qui a permis de découvrir qu’il est difficile d'identifier la cause d’un son dont on répète une portion en boucle continue tout en laissant tomber l’attaque et la fin du son.

Super-champ "Nous appelons super-champ le champ dessiné, dans le cinéma multipiste, par les sons ambiants de la nature, de rumeurs urbaines, de musique, de bruissements, etc., qui environnent l'espace visuel et peuvent provenir de haut-parleurs situés hors des limites strictes de l'écran." (Michel Chion, L'Audiovision, p. 128).

Synchrèse Fusion perceptive du visuel et du sonore. Des mots synchronisme et synthèse.

Temporalisation Influence du son sur la perception du temps.

Valeur ajoutée Valeur informative ou expressive ajoutée à l'image par le son.

Vectorisation "Dramatique des plans, orientations vers un futur, un but, et création d'un sentiment d'immanence et d'attente. Le plan va quelque part et il est orienté dans le temps." (Michel Chion, L'Audiovision, p. 16).

Vococentrisme La prédominance de la voix dans le médium sonore du cinéma.



 

 

Vocabulaire sonore de R. Murray Schafer

Bruit Terme à consonance subjective qui désigne les sons nondésirés dans un contexte particulier, musical, environnemental, social, etc.

Bruit sacré Bruit le plus fort produit et toléré dans un contexte culturel donné. Souvent associé au pouvoir social.

Écologie sonore (ou acoustique) Étude des relations entre les êtres vivants et leur environnement sonore. En anglais : acoustic ecology.

Éducation de l'oreille Programme de formation à une meilleure écoute, désigné par le terme ouïe claire. En anglais ear cleaning, nettoyage de l'oreille !

Esthétique acoustique L'étude qualitative des paysages sonores en vue d'un aménagement sonore. En anglais : acoustic design.

Hi-Fi / Lo-Fi De l'anglais high fidelity, Hi-Fi est originellement employé par rapport aux disques vinyle stéréophoniques et employé par R. Murray Schafer pour désigner une ambiance sonore où on entend les sons distinctement, notamment en raison de l'équilibre satisfaisant entre les bandes de fréquences et l'absence de surcharge. En ce sens, il est le contraire de Lo-Fi, low fidelity (basse fidélité), néologisme employé de façon ironique.

Marche sonore Promenade ayant pour but l'écoute attentive des paysages sonores. Se précise par les notions d'itinéraire sonore, de tourisme sonore.

Paysage sonore Ensemble des sons d'un lieu, intérieur ou extérieur. Traduction du terme anglais Soundscape, créé par R. Murray Schafer sur le modèle du terme Landscape, paysage visuel.

Projet mondial d'environnement sonore Traduction du titre d'un projet de recherche, le World Soundscape Project, entrepris à partir de 1971 à l'Université Simon Fraser de Colombie-Britannique (Canada) dans le but de procéder à l'étude comparative des paysages sonores.

Repère sonore (empreinte sonore) Sons caractéristiques de lieux, par exemple la cloche Big Ben à Londres. Traduction de Sound Mark, terme anglais calqué sur le modèle du terme land mark.

Signal sonore Son destiné à attirer l'attention dans un paysage sonore, chargé de signification codée.

Tonalité Ensemble des sons constituant l'ambiance sonore caractéristique constant ou fréquent d'un lieu, indépendamment des signaux ou repères sonores. Par exemple, au Cégep du Vieux Montréal comme dans la plupart des édifices contemporains fermés, le bruit considérable du système de climatisation/chauffage.

© CVM, 2004