Cléo Marchand

1997

 

La différence entre les discours philosophiques et religieux

Plusieurs discours ont été élaborés afin de répondre aux besoins nombreux des êtres humains. Dans ces discours, on retrouve notamment la religion et la philosophie qui ont leurs caractéristiques propres. Pourtant, ces deux discours ont un point en commun: celui d'être basé sur l'être humain et ses origines et/ou caractéristiques, ce qui incite certaines personnes à les rapprocher malgré leurs nombreuses différences. Quelles sont-elles?

La religion existe depuis toujours. Elle a pris différentes formes selon les époques et les peuples. La religion est, encore aujourd'hui, très difficile à définir, mais on a tout de même trouvé ses principales caractéristiques. C'est, en fait, une croyance très puissante que l'on peut porter à un être suprême: Dieu dans notre cas. Certains ne vivent que pour adorer leurs dieux: la religion peut être si forte qu'elle causera dans certains cas la haine de certaines personnes d'un type de religion envers une autre. Pourtant, dans tous, ou presque, les systèmes religieux, on prône la paix et l'amour envers les autres. De plus, nul ne peut contredire ce que les prophètes ont révélé, car Dieu a toujours raison. La religion est donc une réponse au pourquoi de la vie, qui semble satisfaire pleinement ses adeptes. Du côté de la philosophie, on préfère le questionnement logique: la réflexion rationnelle. Là aussi le but est de donner une signification à la vie, mais d'une façon critique, et ce jusqu'à ce que la vérité soit atteinte. Contrairement à la religion, la philosophie dépend des connaissances de chacun, car elle est plutôt personnelle. C'est-à-dire que chacun est libre de penser à sa façon, ce qui occasionne des réponses très différentes. Lorsqu'un philosophe croit avoir trouvé une vérité, c'est-à-dire une réponse à sa question, chacun peut librement la modifier, ce qui s'oppose aux principes de la religion. À première vue, la philosophie et la religion peuvent sembler avoir le même principe fondamental, mais c'est la démarche pour atteindre celui-ci qui est complètement différente.

À mon avis, la philosophie est beaucoup plus élaborée que la religion: elle nous permet une liberté de reflexion, qui développe la créativité de l'imagination. Avec la philosophie, on peut dépasser des limites imaginaires en s'abandonnant à nos pensées et en se questionnant sur l'univers et ses composantes. Or, la religion nous impose une façon de penser. Elle nous dicte sa théorie sur nos valeurs, notre comportement et nos origines, sans compter qu'elle est intouchable, c'est-à-dire que nul ne peut changer ses principes. De plus, la philosophie est possible grâce aux connaissances personnelles du philosophe. Plus la connaissance rationnelle est grande, plus on risque de parvenir à un but devenant de plus en plus complexe. La religion est davantage un "pansement" qui efface le besoin qu'ont les humains à raisonner sur leurs origines et sur la raison de la vie. Il a d'ailleurs été confirmé que plus une population est analphabète, plus elle s'adonne à la religion. Celle-ci dissimule donc le manque de connaissance d'une société. Aussi, je crois qu'il faut être, en un sens, lâche pour ne considérer que la religion, car on se fie trop souvent à Dieu en se demandant: "Que ferait-il à ma place?". Certains ne font que prier pour que ce qu'ils souhaitent se réalise: cette situation est donc la même qu'un moineau qui attend sa mère pour avoir sa nourriture toute crue dans le bec.

Tout compte fait, il y a plusieurs différences entre les discours de la religion et de la philosophie. L'une est trop simple et controversée et l'autre, complexe et ravivante. Pourtant, plusieurs individus n'y accordent pas trop de différences en se disant que le but est le même: répondre à nos questions. Comme la religion nous dicte des réponses impossibles à vérifier, il serait grand temps que l'on découvre l'importance de la réflexion du sens de la vie, car nous sommes tous autant concernés.

(642 mots)